Heymans se dessine une autre vie

Reportage de Diane Sauvé

La plongeuse et quadruple médaillée olympique Émilie Heymans a mis un terme à sa carrière. Elle en a fait l'annonce, mercredi, au Complexe sportif Claude-Robillard, là où tout a commencé pour elle.

Heymans est devenue la première athlète canadienne et la première plongeuse du monde à mettre la main sur une médaille dans quatre Jeux olympiques d'été consécutifs. Elle a remporté le bronze au 3 m synchro en compagnie de Jennifer Abel aux Jeux de Londres.

Cette médaille est venue s'ajouter à celles d'argent remportées au 10 m des JO de Pékin (2008) et au 10 m synchro avec Anne Montminy à Sydney (2000), en plus d'une médaille de bronze au 10 m synchro en compagnie de Blythe Hartley à Athènes (2004).

« Ça m'a pris quelques mois, car je voulais prendre la bonne décision. C'est pas une décision facile pour un athlète, mais je me retire de la compétition, car je pense avoir atteint tous mes objectifs. J'ai été très chanceuse d'être capable d'aller quatre fois aux Jeux olympiques et de remporter quatre médailles. J'ai été très chanceuse d'être entourée de personnes extraordinaires, a dit Heymans, très émue, qui m'ont permis d'être la personne que je suis aujourd'hui. »

Originaire de Bruxelles, en Belgique, elle a immigré au Canada un an après sa naissance. Elle s'est d'abord lancée en gymnastique, mais puisqu'elle était trop grande, elle s'est tournée vers le plongeon.

La carrière d'Heymans est éloquente. Elle a remporté neuf médailles en Coupe du monde et aux mondiaux, dont l'or à la tour en 2003, en plus de cinq médailles aux Jeux du Commonwealth et sept autres aux Jeux panaméricains. En tout, elle est montée sur le podium à 84 reprises, toutes compétitions confondues.

Heymans souhaite maintenant rediriger sa carrière vers la conception de vêtements. Elle a terminé son baccalauréat en gestion et design de la mode en 2011. Elle a d'ailleurs confectionné une collection de maillots de bain qui lui permettra peut-être un jour d'apposer sa griffe sur les marches d'un podium.

« Pour la suite, c'est difficile, c'est un peu indécis, mais je travaille toujours sur ma collection de maillots de bain, a-t-elle précisé. Je me suis découvert une nouvelle passion, la mode et la couture, et je dois dessiner les maillots pour les artistes qui vont participer à une nouvelle émission de télévision. » 

En complément