Les filles de Chen passent le test

Équipe canadienne de nage synchronisée Équipe canadienne de nage synchronisée  Photo :  PC/AP Photo/Silvia Izquierdo

L'équipe de Meng Chen est encouragée par ses performances à sa première compétition depuis les changements postolympiques au Trophée mondial de la FINA au Mexique.

L'équipe canadienne de nage synchro a fini 4e du combo pour terminer au même rang du classement cumulatif dimanche, à Tultitlan, au Mexique.

Pour la septième édition de cette compétition, où seules des notes artistiques sont attribuées, l'équipe de Meng Chen voulait évaluer son travail.

« Cette nouvelle équipe s'entraîne ensemble et apprend plusieurs nouvelles routines depuis moins de deux mois, a dit l'entraîneuse Meng Chen.

« Globalement, nous avons fait un excellent travail pour six semaines de préparation et nous continuerons à nous améliorer avec plus d'expérience pendant les compétitions, a-t-elle ajouté. À notre retour, nous analyserons nos performances et nous travaillerons à nous préparer pour les Championnats mondiaux aquatiques de la FINA 2013. »

Pour le combo, dernière épreuve du Trophée mondial, les nageuses canadiennes ont obtenu 94,725 points derrière les Chinoises (97,375 pts), les Japonaises (95,600 pts) et les Ukrainiennes (95,400 pts).

La moitié des juges étaient des membres officiels de la FINA. L'autre moitié du jury était composée de célébrités mexicaines, notamment les plongeurs olympiques Fernando Platas et Yahel Castillo et un membre de l'équipe championne olympique de soccer, Diego Reyes.

Les Canadiennes ont nagé sur la musique du groupe Queen, programme avec lequel elles avaient remporté la médaille de bronze aux derniers Championnats du monde.

Au classement final, les nageuses canadiennes ont conclu avec 374,45 points. La Chine (384,66 pts) a remporté la compétition, devant le Japon (379,45 pts) et l'Ukraine (378,78 pts).

Les nageuses canadiennes dans l'épreuve de combo étaient Geneviève Bélanger, de Laval au Québec, Camille Bowness, de Beaconsfield au Québec, Gabrielle Cardinal, de Saint-Lambert au Québec, Rachel Fréchette, de Deux-Montagnes au Québec, Sandy Gill, de Coquitlam, en Colombie-Britannique, Emilia Kopcik, de Surrey en Colombie-Britannique, Rebecca Maule, de Guelph en Ontario, Lisa Mikelberg, d'Hampstead au Québec, et Marie-Lou Morin, de Westmount au Québec.

« Nous sommes fières de notre performance, a dit Bélanger. Nous avions beaucoup d'intensité et nos mouvements acrobatiques étaient solides. Dans la majorité de la compétition cette semaine, nous avons obtenu des notes plus élevées de la part des juges de la FINA que des vedettes dans cet aspect. Ce sont des commentaires très bons et positifs pour nous. Cela nous donne beaucoup de motivation pour retourner à la maison et commencer à nous préparer pour les Championnats du monde de l'an prochain. »