Le Vendée Globe autour du monde

Une course entièrement masculine

Samantha Davies Samantha Davies  Photo :  Samantha Davies

Le Vendée Globe a perdu, vendredi, la seule femme engagée dans sa septième édition.

En effet, la Britannique Samantha Davies a dû abdiquer lorsque son voilier Savéol a démâté jeudi soir. Vendredi, elle a confirmé son retrait de la course. Elle pointait au 13e rang provisoire avant cette avarie.

Du coup, le Vendée Globe a enregistré deux abandons en quelques minutes, puisque le Français Louis Burton (Bureau vallée) a finalement officialisé le sien. Dans la nuit de mardi à mercredi, le bateau de Burton avait été heurté par un chalutier et le galhauban de bâbord avait été endommagé.

Il s'agit du quatrième abandon depuis le début de l'épreuve samedi. Les Français Marc Guillemot (Safran) et Kito de Pavant (Groupe Bel) sont aussi hors course. Il ne reste plus que 16 concurrents.

« J'ai le moral très bas, mais je vais bien, a dit Davies par communication satellite. Je suis désolée pour toute mon équipe et pour les enfants qui suivaient ma course. Mon Vendée Globe est terminé. »

Davies, 4e de la dernière édition, s'apprêtait à sortir de la cabine pour prendre un troisième ris quand elle a entendu un bruit et a senti le mât tombé à bâbord.

Le vent, qui soufflait alors à 35 noeuds (65 km/h), était trop fort pour que la Britannique tente de couper le gréement. Elle a dû attendre que le vent faiblisse.

« J'étais un peu sous-toilée. Mais comme depuis le début, je ne voulais pas prendre de risques. J'étais au large et le problème, c'est qu'il y avait beaucoup de mer. Le bateau sautait entre les vagues. Et puis, j'ai eu un premier grain à 40 noeuds. Le bateau s'est pris une vague et j'ai entendu le choc », a expliqué la navigatrice de 38 ans.

Vendredi, Davies a indiqué que la mer était encore assez forte, mais qu'elle avait assez d'essence pour rentrer au moteur à Madère, à une centaine de milles nautiques.

Lors de l'édition précédente, en 2008-2009, seulement 11 des 30 bateaux au départ avaient terminé l'épreuve. Généralement, le taux d'abandon se situe autour de 50 %.

À 11 h (UTC), le Français Armel Le Clé'ach (Banque Populaire) dominait la flotte, 12 milles devant son compatriote François Gabart (Macif) et 14 devant le Suisse Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat).

En complément