L'année de Hesjedal

Ryder Hesjedal Ryder Hesjedal  Photo :  AFP/Luk Benies

Ryder Hesjedal est l'athlète masculin de l'année au Canada. Le cycliste a remporté mercredi le trophée Lionel-Conacher, remis par la Presse canadienne au sportif qui s'est le plus démarqué en 2012.

Hesjedal a remporté le Tour d'Italie lors de la dernière journée de compétition qui s'est déroulée sur 23 jours en mai. Il devenait ainsi le premier Canadien à enlever l'un des grands tours cyclistes européens, et seulement le deuxième coureur de l'extérieur de l'Europe à triompher au Giro.

« C'est tout un honneur, a commenté le vainqueur. J'ai terminé 2011, je me suis marié avec ma charmante épouse et je me suis concentré sur cet objectif, tenter ma chance au Giro, avec la conviction que j'avais ce qu'il fallait pour une course de trois semaines. »

L'athlète de 32 ans s'était imposé de façon spectaculaire lors de l'arrivée à Milan. Devancé par l'Espagnol Joaquim Rodriguez par 31 s à l'amorce de la dernière étape, Hesjedal a finalement posé fièrement devant le Duomo de Milan avec une avance de 16 s.

Hesjedal a également participé au Tour de France, où il a abandonné après avoir été pris dans une chute de groupe à la 6e étape. Aux Jeux de Londres, il a pris le 44e rang à l'épreuve du contre-la-montre 44 km.

Plateau relevé

Hesjedal a défait au scrutin Milos Raonic, qui a conclu la saison au 13e rang mondial de l'ATP. Il a obtenu 32 votes de première place, contre 26 pour Raonic.

Le demi offensif des Stampeders de Calgary Jon Cornish (14 votes de première place) a fini 3e, après avoir établi un record pour un Canadien avec 1457 verges au sol. Ses exploits lui ont valu le titre de joueur canadien de l'année dans la LCF, tandis qu'il a été finaliste à celui de joueur par excellence de la saison.

L'attaquant du Lightning de Tampa Bay Steven Stamkos (12 votes) a terminé 4e. Il est devenu le deuxième joueur du millénaire, après Alexander Ovechkin, à connaître une saison de 60 buts dans la LNH.

Patrick Chan, Georges St-Pierre, Adam van Koeverden, Benoît Huot et Mikaël Kingsbury faisaient aussi partie des finalistes au prestigieux prix.