Olympiques Sotchi 2014

Une énorme facture

Vue aérienne de Sotchi Vue aérienne de Sotchi  Photo :  AFP/MIKHAIL MORDASOV

Plus de 50 milliards de dollars américains pour organiser des Jeux d'hiver, on n'a jamais vu cela, et on a du mal à y croire. C'est pourtant le chiffre qu'a donné le vice-premier ministre de Russie, Dmitri Kozak.

L'homme politique a précisé lors d'une rencontre de presse au siège du gouvernement que la Russie avait dépensé un peu plus de 37 milliards de dollars au 1er janvier 2013. Que de ce montant, près de 25 milliards proviennent d'investisseurs privés, le reste vient du budget fédéral.

Le responsable du dossier olympique croit que la facture s'élèverait à plus de 50 milliards, soit cinq fois l'estimation de départ à l'attribution des Jeux à Sotchi en juillet 2007.

« C'est le plus gros chantier en Europe en ce moment, peut-être au monde », a dit Robert Livingstone, expert des Jeux olympiques (gamesbids.com) au journal Toronto Star.

Ainsi, la société Interros du milliardaire Vladimir Potanine, qui construit la station de ski Rosa Khutor, a vu ses dépenses multipliées par plus de 10. Évaluées en 2006 à 250 millions de dollars, elles atteignent aujourd'hui 2,3 milliards de dollars, selon le site d'informations Aujourd'hui le Monde.

Selon la compagnie, le Comité international olympique a exigé la construction de logements pour les Jeux paralympiques, ce qui est très onéreux. Et la société Interros a été contrainte de dépenser plus pour assurer la sécurité des sites et pour construire des pistes de ski supplémentaires pour les entraînements.

De son côté, le milliardaire Oleg Deripaska a vu le coût de la construction de la station Krasnaïa Poliana atteindre 1,36 milliard de dollars, soit trois fois plus qu'intialement prévu (400 millions).

Le vice-ministre du Développement régional, Iouri Reïlian, a indiqué que le gouvernement était prêt à aider les investisseurs, mais uniquement ceux qui ont investi dans des constructions pour les Jeux, et non ceux qui avaient lancé des projets avant que la Russie ne remporte l'organisation des Jeux.

Les infrastructures routières et ferroviaires pour atteindre Sotchi et les stations de ski ont également fait grimper la facture.

Enfin, et surtout, Moscou a investi massivement dans les mesures de sécurité pour garantir la tranquillité pendant les Jeux, après une vague d'attentats en 2011 qui a inquiété les communautés sportive et internationale. Nichée dans la région du Caucase, Sotchi est à 8 km de la frontière avec l'Abkhazie, région sous protectorat russe depuis une guerre brutale en 2008 entre la Russie et la Géorgie, déclenchée au moment des Jeux olympiques de Pékin.