Dopage : l'affaire Armstrong

CIO et AMA à l'unisson

roggesessionlondres Jacques Rogge  Photo :  AFP/Martin Bureau

Le président du Comité international olympique (CIO), Jacques Rogge, est d'accord avec la proposition de l'Agence mondiale antidopage (AMA) d'allonger de deux à quatre ans les suspensions pour dopage.

L'AMA doit se prononcer sur cet amendement aux règles antidopage en 2013. Il entrerait en vigueur à compter de 2015.

« Nous attendons de voir le texte final, mais ce qui est sur la table nous plaît déjà », a déclaré Rogge durant un point de presse tenue lundi à Amsterdam.

« La proposition nous satisfait dans la mesure où elle endosse des sanctions plus sévères dans ce qu'il conviendrait d'appeler les cas lourds. »

Rogge se réjouit aussi de cette suggestion de l'AMA parce que cela permettra au CIO de bannir des Jeux tous ceux qui auraient écopé d'une suspension de six mois ou plus.

L'an dernier, une cour d'arbitrage avait invalidé une décision en ce sens en jugeant que cela constituerait une deuxième pénalité pour une même offense.

Rogge a finalement indiqué que le CIO étudiait encore la possibilité de retirer au cycliste Lance Armstrong la médaille de bronze qu'il a remportée dans la course sur route aux Jeux de Sydney en 2000.