Premiers tours, premiers soucis

La Mercedes-Benz W04 en feu

Mercedes-Benz sera d'accord pour dire que les essais d'hiver sont là pour régler les problèmes. Mardi, à Jerez, la première journée de travail a été marquée par les pépins.

Il y a eu en matinée deux interruptions de séance en raison de problèmes mécaniques. D'abord, la McLaren MP4-28 du Britannique Jenson Button a été stoppée en plein effort, après 3 tours, par une panne de la pompe à essence. Ensuite, c'est un début d'incendie qui a « allumé » le train arrière de la Mercedes-Benz W04 de l'Allemand Nico Rosberg.

Un problème électrique, a expliqué le constructeur allemand. Les deux monoplaces à moteur Mercedes-Benz ont eu droit à un retour remarqué en dépanneuse aux puits.

Après avoir analysé la cause de l'accident, Mercedes-Benz a décidé d'abandonner cette première journée en milieu d'après-midi.

« Après avoir déterminé la cause du problème, nous ne roulerons plus aujourd'hui, mais plusieurs composants seront modifiés pour demain (mercredi). Nous devons modifier un câblage qui a engendré un problème électrique ce matin », a expliqué l'équipe allemande par communiqué.

« Quand les essais d'hiver commencent, vous pouvez rencontrer des petits problèmes, a admis Rosberg. À cette époque de l'année, vous espérez évidemment passer du temps dans la voiture. Vous voulez comprendre comment tout fonctionne, mais ces imprévus font partie du jeu. Pendant les quelques tours que j'ai bouclés, j'ai eu un bon ressenti sur la voiture, elle m'a paru solide. »

L'équipe a assuré que la W04 serait en piste, et Lewis Hamilton sera au volant.

De son côté, McLaren a réglé ses problèmes de pompe, et Button a pu en fin d'après-midi établir le premier temps de référence de ces essais de Jerez, avec un chrono de 1 min 18 s 861/1000 au terme de ses 37 tours. Il a devancé Mark Webber (Red Bull), qui a fait 73 tours, dont son plus rapide en 1:19,709. Romain Grosjean (Lotus) a suivi avec un temps de 1:19,796.

« Un chrono de 1:18,8 à Jerez le premier jour, avec une nouvelle voiture, ce n'est pas mal du tout », a dit Webber, qui s'estime « un peu juste en condition physique » après un hiver passé à se reposer longuement en Australie.

L'équipe Toro Rosso avait fait le meilleur temps de la matinée, avec l'Australien Daniel Ricciardo au volant. L'équipe italienne utilise des moteurs Ferrari, mais ne se cache plus qu'elle aimerait s'entendre avec le motoriste Renault pour la saison 2014 pour obtenir le moteur turbo du constructeur. Cela rapprocherait l'équipe de sa grande soeur, Red Bull.

« Nous sommes en négociations avec Renault [...] mais nous n'avons pas encore signé de contrat », a dit mardi à la presse le directeur de l'équipe, Franz Tost, à Jerez.

« Ce serait sûrement un avantage. Parce que si on court avec un moteur Renault, le règlement nous permettra d'avoir la même boîte de vitesse que Red Bull, a-t-il dit. Nous profiterons des synergies que les règlements nous autorisent à mettre en oeuvre. »

Ces premiers essais en F1 de l'année 2013 se poursuivent jusqu'à vendredi sur le circuit de Jerez de la Frontera, près de Cadix.

Avant le début des essais, deux équipes ont dévoilé leur voiture, Catheram et Marussia. Mais point de présentation ostentatoire, à peine un petit roulage hors du garage pour les photographes. En 10 minutes, tout était terminé...

La Marussia MR02 et la Caterham CT03 se battront cette saison pour ne pas finir au dernier rang du classement.

Catheram, une écurie de plus en plus française, avec bien sûr le moteur Renault, un nouveau patron français Cyril Abiteboul (anciennement de Renault Sport), un pilote français, Charles Pic et un partenaire français, Airbus. La nouvelle CT03, dont le vert anglais a été un peu éclairci, a conservé un nez cassé, comme la plupart des monoplaces de 2012.

« Nous ne pouvions pas nous permettre, comme les autres écuries, de rajouter du poids pour masquer ce nez », a expliqué Cyril Abiteboul, le nouveau patron de l'équipe nommé par le fondateur malaisien Tony Ferrnandes.

Les responsables de Renault Sport ont été très actifs dans le recrutement de Pic. Ils entament par l'entremise de la marque historique Alpine un partenariat technique avec Catheram, avec la production, à partir de 2015, des petites voitures de sport à l'usine de la marque française à Dieppe.

Charles Pic, qui aura 23 ans le 15 février, amorce sa deuxième saison de F1. Il aura comme coéquipier le Néerlandais Giedo van der Garde, qui commence en F1 après des années de GP2 et d'essais F1.

« Nous investissons sur le long terme, en prévision du changement de réglementation technique en 2014, a précisé Cyril Abiteboul, avec un duo de pilotes qui est un bon mélange de jeunesse et d'expérience. »

Les pilotes de Catheram