Ouest canadien : le crime organisé chinois impliqué dans la prostitution

Réseau de prostitution lié au crime organisé chinois en Saskatchewan

Exclusif - Un réseau de prostitution lié au crime organisé chinois sévit à Regina et Saskatoon, ainsi que dans d'autres villes des Prairies, selon une enquête exclusive de Radio-Canada dévoilée lundi.

De jeunes femmes originaires de l'Asie du Sud-Est et de la Corée du Sud sont ainsi amenées au Canada pour vendre leurs corps à des clients, mais se déplacent d'une ville à l'autre, toutes les deux semaines, pour brouiller les pistes.

La filière est également active à Edmonton et Winnipeg. 

Elle serait menée par des associés de groupes criminels implantés en Colombie-Britannique, selon un inspecteur du Bureau de lutte contre le crime organisé à Saskatoon, Dave Haye.

Selon lui, ses membres travaillent en petits groupes, ce qui rend difficile l'infiltration des policiers.

« Ils sont flexibles et opèrent rapidement », renchérit James Dubro, un spécialiste du crime organisé asiatique, qui précise que ces criminels sont également impliqués dans le trafic d'ecstasy et de marijuana dans l'Ouest canadien.

La police de Saskatoon avait par ailleurs démantelé une maison de prostitution liée au crime asiatique en 2010.

D'après un reportage de Guillaume Dumont.