L'Université de Regina abolit le baccalauréat en études francophones

Regina : fin du baccalauréat en études francophones

Les membres du sénat de l'Université de Regina ont aboli samedi le baccalauréat en études francophones.

Les responsables de l'établissement ont fait valoir que le baccalauréat ne suscite pas assez d'intérêt auprès des étudiants. « Il n'y a qu'une seule personne inscrite au programme », a précisé la vice-rectrice aux relations extérieures Barbara Pollock.

La décision a été prise malgré une demande par l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) de reporter le vote en attente des conclusions d'un groupe de travail chargé de revoir le statut de l'Institut français.

L'ACF a également soulevé l'absence du député communautaire René Archambault qui ne pouvait assister au vote samedi parce qu'il se trouvait à l'étranger.

L'Université de Regina défend sa décision en notant que la suppression des cours ne fait pas partie du mandat du groupe de travail.

La présidente intérimaire de l'Institut français, Sheila Petty, précise que les ressources consacrées au baccalauréat seront désormais investies dans des cours de français qui intéresseront davantage d'étudiants.