Les élèves de nouveaux bienvenus aux Galeries Jonquière

Les Galeries Jonquière

L'affaire s'était rendue jusqu'à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. La direction des Galeries Jonquière a choisi de mettre un terme à l'interdiction d'accès des jeunes de la polyvalente Jonquière, une politique mise en place l'automne dernier.

Les affiches apposées aux différentes entrées du centre commercial ont été retirées. Le directeur des Galeries Jonquière, Roger Villeneuve, a souligné que, de toute façon, les élèves étaient tolérés, malgré l'interdiction.

Cette mesure avait été mise en place à la suite de divers actes de vandalisme, de même que des altercations dont au moins avaient été suivie de trois arrestations par la Sûreté municipale de Saguenay. C'est d'ailleurs à la suite de cette arrestation que la décision avait été prise d'empêcher les jeunes de la polyvalente Jonquière de se trouver dans le centre commercial, entre 11 h 30 et 12 h 30, du lundi au vendredi.

La Ligue des droits et liberté s'était emparée de l'affaire et avait déposé une plainte devant la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. La poursuite est maintenant abandonnée, et le directeur de la section de la Ligue des droits et libertés au Saguenay-Lac-Saint-Jean félicite la direction des Galeries Jonquière.

« Ça demande une certaine ouverture des Galeries Jonquière. Il faut le faire pour revenir sur une décision comme celle-là. » — Normand Bernier, directeur Ligue des droits et libertés

L'affaire ne s'arrête cependant pas là pour la Ligue des droits et liberté, qui évalue la possibilité d'organiser des activités de sensibilisation des élèves sur la question du civisme avec, si possible, le Regroupement action jeunesse et la polyvalente.

« On va avoir gagné quand les gestes qui sont à l'origine de tout ça vont disparaître. Les jeunes ont eux aussi des responsabilités. » — Normand Bernier

En complément

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet

Facebook