La grippe est à nos portes

La grippe est à nos portes

Les cas de grippe se multiplient dans les hôpitaux de la région, qui constatent que le virus de l'influenza est arrivé plus tôt cette année.

Plusieurs personnes se sont rendues aux urgences parce qu'elles présentaient des symptômes grippaux comme la toux, les frissons, la fièvre, les maux de gorge et les douleurs musculaires.

Les hôpitaux ne parlent pas d'éclosion, pour le moment, mais demeurent sur un pied d'alerte.

La semaine dernière à l'hôpital de Chicoutimi, une quarantaine de patients présentaient des symptômes. Il y en a une soixantaine depuis le début de la semaine.

Le porte-parole de l'hôpital de Chicoutimi, Patrice Vachon, affirme que le virus A (H3N2) frappera probablement à un moment où les risques de propagation sont très élevés. « On voit une possibilité que le pic grippal soit dans la période des Fêtes », ajoute-t-il.

Le porte-parole de l'Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Jean-François Saint-Gelais, précise que l'organisme a lancé un mot d'ordre aux établissements. « De rehausser la vigilance, de rappeler les bonnes mesures d'hygiène pour le lavage des mains, le port des masques et d'isoler les personnes qui se présentent à l'urgence avec des allures de symptôme grippal », dit-il.

Les autorités suggèrent de consulter la ligne Info-Santé avant de se rendre dans les salles d'urgences des hôpitaux de la région.

« Si on n'est pas une personne à risque ou une personne en très bas âge, la meilleure solution c'est de rester chez nous, de se reposer, bien s'hydrater », ajoute Patrice Vachon.

Près de 80 000 doses de vaccins contre la grippe ont été distribuées dans la région cet automne.