Rage au volant : Pascal Dumas coupable de voies de fait armé

Le palais de justice de Chicoutimi Le palais de justice de Chicoutimi

Après avoir reconnu sa culpabilité à une accusation de voies de fait armé lors d'une affaire de rage au volant, Pascal Dumas se voit obligé par le juge Rosaire Larouche de suivre et réussir une thérapie pour hommes violents.

Le juge lui impose aussi une interdiction de conduire de deux mois, 100 heures de travaux communautaires, ainsi que la prise d'un échantillon corporel d'ADN.

Pascal Dumas a pourchassé une automobiliste qui lui avait coupé la route au centre-ville de l'arrondissement de Chicoutimi. Il a pourchassé la jeune femme jusqu'au Cégep de Chicoutimi.

Le conducteur furieux est sorti de son véhicule pour invectiver la jeune femme et l'a aspergé d'un produit répulsif au visage.

Son avocat, Daniel Gravel, indique que la conductrice n'aurait pas été blessée, mais aurait souffert de rougeurs.« Évidemment, la rage au volant, les tribunaux n'ont pas une tolérance très grande », ajoute-t-il.

Au tribunal, le juge Larouche a lancé un sévère avertissement à Pascal Dumas, qui affichait une attitude désinvolte lors du prononcé de la peine. « Vous avez un problème de comportement, vous allez consulter », a-t-il dit.

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet

    Facebook