Cepal met fin aux activités d'hébergement

Cepal met fin aux activités d'hébergement

Le site touristique Cepal, de l'arrondissement de Jonquière, n'offrira plus le service d'hébergement à compter du 1er février 2013, ce qui entraîne la perte de 12 emplois.

La directrice générale de Cépal, Sonia Boudreault, précise que les activités de restauration, d'organisation d'événements et de réunion vont se poursuivre.

Elle ajoute que l'annonce a été faite aux employés le 4 décembre dernier.

Cepal explique la décision par des raisons économiques. L'entreprise négociait avec les employés du secteur de l'hébergement pour le renouvellement de la convention collective, échue le 31 décembre 2011.

Selon Sonia Boudreault, les conditions de travail des employés de l'hébergement à Cepal étaient plus élevées que celles des autres établissements hôteliers de la région et la direction voulait rétablir la situation.

L'entreprise voulait effectuer des investissements sur le site touristique.

Le site de Cépal compte 53 chambres. L'entreprise voulait effectuer des rénovations et réduire le nombre de chambres à 29.

Une trentaine de personnes travaillent à Cépal.