La région n'échappe pas à la flambée des prix de l'essence

Une femme fait le plein d'essence. Une femme fait le plein d'essence.  Photo :  PC/Grant Hindsley

Le prix de l'essence joue au yo-yo depuis jeudi midi dans la région.

Hier à Saguenay, le prix à la pompe est passé de 1,35 $ à 1,44 $, une hausse de neuf cents.

Vendredi matin, le prix du litre d'ordinaire a chuté à 1,38 $ dans la plupart des stations-service. Quoi qu'il en soit, on paie encore trop cher, selon CAA-Québec. Si le prix ne baisse pas ce week-end, ce sont les détaillants qui s'en mettront plein les poches.

« C'est trop cher! Et ce sera encore trop cher et beaucoup plus cher lundi si le prix ne descend pas à la pompe, parce que vous avez sur le marché actuellement des données qui permettent de voir qu'il y aura un ajustement à la baisse. » — Porte-parole de CAA-Québec, Philippe Saint-Pierre

La marge des détaillants se chiffre actuellement à 6 cents, comme ailleurs au Québec. Si le litre d'essence est moins cher ici, c'est en partie à cause de la réduction de la taxe spécifique sur les carburants de 4,65 cents. Et ce sont les stations-service qui en profitent à l'achat du carburant.

M. Saint-Pierre explique que cette mesure profite directement aux consommateurs; toutefois, les retombés sont avantageuses pour les détaillants. À son avis, ce « congé de taxe » a été mis en place pour couvrir des frais d'exploitation plus élevés.

Et selon CAA-Québec, les consommateurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean semblent avoir été privilégiés au cours des derniers mois.

Tout indique que le prix devrait baisser au cours des prochaines heures, mais les prix sont toujours très volatils.À Québec et à Montréal, le prix du litre frôle le dollar et demi à plusieurs endroits.

Saguenay-Lac-Saint-Jean en direct Afficher le fil complet

Facebook