Parc éolien : des citoyens dédommagés sur la côte de Beaupré

Une éolienne  Photo :  Yvon Thériault/Radio-Canada

La société Boralex prend les grands moyens pour maintenir la paix avec les résidents de Saint-Ferréol-les-Neiges, qui subissent les contrecoups de la construction du parc éolien de la Seigneurie de Beaupré.

Boralex offre une compensation financière allant de 6000 $ à 10 000 $ aux neuf résidents incommodés par les travaux. Il leur appartiendra ensuite d'accepter ou de refuser l'offre de la compagnie. Certains résidents se plaignaient d'être dérangés par le va-et-vient des centaines de véhicules qui circulent, chaque jour, sur le rang Saint-Antoine.

La directrice aux communications chez Boralex, Patricia Lemaire, indique qu'une série de mesures seront également mises en place pour réduire les irritants. « Que ce soit le contrôle de la poussière, que ce soit la limitation du bruit causé par le trafic, contrôler la vitesse des véhicules, la fréquence de circulation, plusieurs actions ont été mises en place », dit-elle.

Boralex adoptera également les mesures exigées par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE). Les ouvriers du chantier ne seront plus autorisés à utiliser le frein moteur de leur véhicule et des stationnements incitatifs seront aménagés pour les travailleurs.

La plus importante phase de construction devrait commencer cet été. Plus de 700 travailleurs seront alors affectés au chantier.

Un total de près de 170 éoliennes seront implantées au terme du projet.

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook