Un navire espagnol reprendra vie grâce à Parcs Canada

Reconstruction d'un galion

Un galion espagnol du 16e siècle, retrouvé à Red Bay à Terre-Neuve-et-Labrador il y a plus de 35 ans, va revivre. Une délégation du Pays basque sera accueillie cette semaine à Parcs Canada à Ottawa, où les plans sont conservés. Une maquette de ce navire est également exposée au Musée canadien des civilisations à Gatineau.

En 1565, le San Juan fendait les eaux de l'océan Atlantique. Son équipage était venu chasser la baleine près des côtes de ce qui est aujourd'hui Terre-Neuve.

« Il était chargé à bloc, prêt à retourner à l'automne. Quand un vent violent s'est levé, les amarres se sont brisées. Le navire a été jeté à la côte, où il a coulé presque immédiatement », raconte Marc-André Bernier, chef des services d'archéologie subaquatique à Parcs Canada.

Près d'un millier de barils d'huile de baleine, le pétrole du 16e siècle en Europe, se trouvait à son bord au moment du naufrage.

Une réplique de la poupe du San Juan impressionne par sa taille au Musée canadien des civilisations. Une réplique de la poupe du San Juan impressionne par sa taille au Musée canadien des civilisations.

Le San Juan a été retrouvé en 1978, soit 413 ans après son naufrage.

Il s'agit de l'une des épaves les mieux préservées au monde, qui a permis d'en apprendre plus sur cette époque navale. Elle est devenue l'emblème du patrimoine subaquatique de l'UNESCO.

Aujourd'hui, une réplique de la poupe du San Juan et sa maquette se trouvent au Musée canadien des civilisations. Une équipe d'ingénieurs du Pays basque veut s'en inspirer pour reconstruire le galion grandeur nature.

La construction devrait être terminée à temps pour 2016, année où la ville de San Sebastian sera nommée capitale culturelle de l'Europe.

Ottawa-Gatineau en direct Afficher le fil complet

    Facebook