Traverser pour épargner ?

Pourquoi traverser en Ontario pour accoucher?

Le journaliste Marc Gauthier a rencontré des futures mères de l'Outaouais

Depuis trois ans, près d'une femme enceinte sur trois qui habite en Outaouais donne naissance à son enfant en Ontario, une proportion qui augmente année après année, et ce, même si des milliers de parents sont satisfaits de leur expérience d'accouchement à Gatineau.

Comme plus de 1200 femmes l'an dernier, Nadia Molina traversera la rivière pour accoucher, notamment parce que sa mère a eu une mauvaise expérience à Gatineau.

« J'ai des amies qui ont de super bonnes expériences, d'autres un peu moins bonnes. [...] J'ai décidé de m'enlever un stress inutile et puis d'aller de plein gré à l'hôpital Montfort. » — Nadia Molina, future mère
Geneviève Préseault, Nadia Molina et Édith Grenier accoucheront toutes trois dans les prochains mois. Une d'entre elles (Nadia) a choisi de donner naissance à son enfant en Ontario. Geneviève Préseault, Nadia Molina et Édith Grenier accoucheront toutes trois dans les prochains mois. Une d'entre elles (Nadia) a choisi de donner naissance à son enfant en Ontario.

Ses amies Édith Grenier et Geneviève Préseault, aussi enceintes, iront quant à elles accoucher à l'hôpital de Gatineau. « J'ai aussi eu de bons commentaires du côté de Gatineau, pour les services, les médecins sont super, les infirmières aussi », souligne Mme Grenier.

Geneviève Préseault, qui a déjà accouché à Gatineau, déplore toutefois qu'il n'y ait que cinq chambres individuelles disponibles.

Quant à Christina Papadakis, elle entend accoucher de son deuxième bébé à l'hôpital Montfort à Ottawa, notamment pour s'assurer d'avoir une chambre individuelle. Elle souhaite aussi obtenir un meilleur service infirmier, puisqu'elle estime que les infirmières de l'hôpital de Gatineau étaient surchargées lors de son premier accouchement.

Source: Agence de la sané et des services sociaux de l'Outaouais Source: Agence de la sané et des services sociaux de l'Outaouais

Une question de perception

Le manque de confort, le manque de services, la méconnaissance des services offerts à Gatineau sont des raisons invoquées par les mères qui préfèrent accoucher en Ontario, comme on peut le lire sur différents blogues.

« Je suis allée personnellement lire sur les blogues. [...] Il y a des histoires que je lis, je me dis que ça n'a pas de bons sens, ça ne se passe pas comme ça chez nous. » — Dre Johanne Duval, médecin accoucheuse

La Dre Johanne Duval, médecin accoucheuse, reconnaît qu'il existe encore un problème de perceptions des soins offerts à l'hôpital de Gatineau. Elle admet aussi que son établissement ne peut rivaliser avec l'hôpital Montfort, qui offre quatre fois plus de chambres individuelles, qui ont été récemment aménagées.

Un manque d'espace

L'hôpital de Gatineau aurait-il les capacités d'accueillir toutes les femmes qui accouchent en Ontario chaque année?

Une chambre pour les accouchements à l'hôpital de Gatineau Une chambre pour les accouchements à l'hôpital de Gatineau

« C'est sûr que si on veut rapatrier 1200 femmes enceintes, on a le personnel pour le faire, on a les médecins pour le faire, mais ça va nous prendre des locaux qui vont avec, c'est sûr », souligne la Dre Duval.

L'agrandissement du département d'obstétrique serait donc nécessaire pour recevoir cette nouvelle clientèle, un projet qui est en gestation depuis dix ans.

Selon la Dre Duval, si l'hôpital veut rendre ses installations plus attirantes, une seule solution est possible. « Ce serait que le gouvernement du Québec arrête de payer pour les accouchements en Ontario », soutient-elle.

Ne manquez pas la suite de ce reportage mardi.

D'après le reportage de Marc Gauthier.