Le 35e Bal de neige prend son envol

Bal de Neige

Le 35e Bal de neige démarre officiellement vendredi à la place Marion-Dewar à l'hôtel de ville d'Ottawa. Toutefois, un nombre réduit de sites sont accessibles au public en cette première journée de l'événement.

La Commission de la capitale nationale (CCN) a dû se résoudre à ouvrir le Domaine des Flocons au parc Jacques-Cartier samedi, plutôt que la veille, en raison du redoux qui s'est abattu sur la région cette semaine. Le canal Rideau, qui est fermé depuis deux jours, accueille de nouveau les patineurs depuis vendredi après-midi sur toute sa longueur, soit 7,8 kilomètres.

Les températures chaudes et la pluie ont endommagé certaines sculptures de neige, dont celle de Samuel de Champlain, au parc Jacques-Cartier. Son concepteur, Alex Girard, a d'ailleurs dû faire quelques retouches.

Des artisans sculptent au Domaine des flocons à Gatineau, en attendant l'ouverture du Bal de neige (2013). Des artisans sculptent au Domaine des flocons à Gatineau, en attendant l'ouverture du Bal de neige (2013).

Le sculpteur sur neige explique que la chaleur a fait, en outre, fondre des détails du visage de Samuel de Champlain. L'artiste n'avait que deux options pour sauver sont travail, soit utiliser de la neige collante ou reculer le visage de la sculpture dans le bloc de neige et tout refaire.

« J'ai réussi à ressortir les détails et tout ça, ce n'est pas exactement comme le premier jet, mais je pense que l'honneur de Champlain est sauvé. » — Alex Girard, sculpteur sur neige

Importantes retombées économiques

La sculpture de l'explorateur français vise à souligner le 400e anniversaire du passage de Samuel de Champlain dans la région. Le Bal de neige souligne cette année plusieurs autres anniversaires, dont le 100e de la première expédition scientifique dans l'Antarctique, le 300e de la fondation de Louisbourg, le 50e anniversaire des relations diplomatiques avec la Corée et enfin, le 60e anniversaire de la fin de la guerre de Corée. D'ailleurs, une délégation de la Corée participera à l'événement.

Samuel de Champlain Samuel de Champlain

Le porte-parole du festival, Guy Laflamme, affirme que les retombées économiques du Bal de neige sont non négligeables dans la région de la capitale.

Il rappelle que l'an dernier, l'événement avait battu des records d'achalandage. Le Bal de neige a accueilli plus de 600 000 personnes, soit plus de visiteurs que lors des célébrations de la fête du Canada.

Ottawa-Gatineau en direct Afficher le fil complet

    Facebook