Idle No More salue la rentrée parlementaire

Les manifestants sont arrivés devant le parlement à Ottawa. Les manifestants sont arrivés devant le parlement à Ottawa.  Photo :  André Dalancour

Des manifestants autochtones ont accueilli, lundi, les députés fédéraux qui revenaient à Ottawa, après plus d'un mois de congé parlementaire.

Plusieurs centaines de manifestants sont arrivés sur la colline du Parlement vers midi, après être partis de l'île Victoria, où la chef Theresa Spence a fait la grève de la faim pendant une quarantaine de jours.

Les manifestants, qui provenaient d'un peu partout au Québec et en Ontario, ont manifesté jusqu'en fin d'après-midi.

Le service de police d'Ottawa avait averti les citoyens que des perturbations de la circulation étaient à prévoir au cours de la journée.

La question autochtone a gagné en importance depuis la fin de la dernière session parlementaire le 12 décembre dernier. Le mouvement Idle No More s'est propagé d'un océan à l'autre et les manifestations continuent de se tenir un peu partout au Canada. La grève de la faim de la chef de la réserve d'Attawapiskat, Theresa Spence, a permis de faire faire connaître le mouvement de revendications et de sensibiliser plusieurs canadiens à la cause des Autochtones.

Le mouvement maintient la pression sur les élus en plus de garder à l'oeil le chef de l'Assemblée des Premières nations Shawn Atleo et le premier ministre Stephen Harper qui doivent poursuivre les discussions entourant les revendications autochtones. Les militants du mouvement autochtone s'attendent à des résultats concrets afin de répondre aux revendications.

En complément