Deux partenariats en santé pour le CSSS de Gatineau

Jean Vaillancourt, recteur de l'UQO, Denis Beaudoin, directeur général du CSSS de Gatineau et Dr David Eidelman, doyen de l'Université McGill, étaient présents lors de la conférence de presse lundi. Jean Vaillancourt, recteur de l'UQO, Denis Beaudoin, directeur général du CSSS de Gatineau et Dr David Eidelman, doyen de l'Université McGill, étaient présents lors de la conférence de presse lundi.

Le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Gatineau a signé simultanément, lundi, deux ententes d'affiliation avec les universités McGill et l'Université du Québec en Outaouais (UQO). Ces ententes permettent la mise en oeuvre de programmes d'enseignement et de développement de la recherche dans la région.

Avec la Faculté de médecine de l'Université McGill, il s'agit en fait d'officialiser d'une entente déjà en place depuis plusieurs années, en vertu de laquelle les médecins résidents viennent faire une partie de leur stage en Outaouais.

« Gatineau devient un de nos sites importants, aussi important que nos hôpitaux d'enseignement majeurs qui se trouvent à Montréal ou ailleurs. Gatineau est pour nous un des sites principaux de notre université. » — Dr David Eidelman, doyen de la Faculté de médecine de l'Université McGill

Avec l'Université du Québec en Outaouais, la CSSS de Gatineau a conclu une nouvelle entente, qui vise à envoyer des étudiants d'une centaine de disciplines (par exemple en comptabilité, en ingénérie ) faire des stages au sein du CSSS. Cette entente permettra notamment à l'UQO d'obtenir plus de financement pour la recherche.

Pour Denis Beaudoin, directeur général du CSSS de Gatineau, l'entente avec l'UQO aidera aussi à améliorer les compétences des professionnels du milieu médical.

« Les technologies de la santé sont tout le temps en évolution, c'est pour ça que c'est important qu'on ait ce genre de programme. Concrètement, ça nous garantit, pour la population de l'Outaouais, le maintien et l'amélioration de la qualité des services », explique M. Beaudoin.