Où sont les réfugiés?

Douanes Canada-USA

Le Conseil canadien pour les réfugiés demande au fédéral d'expliquer ce qui est advenu de milliers de demandeurs d'asile. Seize mois après l'entrée en vigueur d'une entente canado-américaine sur les réfugiés, les deux pays n'ont toujours pas publié le bilan prévu au bout d'un an.

Le Conseil souligne également que le nombre de demandeurs de statut de réfugié a chuté de plus de la moitié depuis l'entrée en vigueur de l'accord.

L'année dernière, 4000 personnes ont fait une demande de statut de réfugié à un poste-frontière canadien. C'est une diminution de plus de la moitié par rapport à l'année précédente.

Les défenseurs des réfugiés estiment que l'accord sur les tiers pays sûrs conclu entre le Canada et les États-Unis a fermé la porte aux personnes dans le besoin.

En vertu de cette entente, un réfugié doit présenter sa demande dans le premier pays visité. Si par exemple les États-Unis rejettent cette demande, le réfugié ne peut se tourner vers le Canada.

Selon Nicole Laviolette, professeure de droit international à l'Université d'Ottawa, il y a lieu de s'inquiéter. Mme Laviolette affirme qu'on a carrément perdu la trace de milliers de réfugiés, dont certains tentent peut-être d'entrer au pays de façon clandestine. À Ottawa et à Washington, on se contente de dire qu'un autre mois pourrait s'écouler avant que le rapport soit publié.

Depuis la signature d'une entente canado-américaine sur les réfugiés, il y a plus d'un an, les autorités restent muettes sur la situation de milliers de demandeurs d'asile.

En complément