Arrestations à Boisbriand et à Québec

Denis Morin, inspecteur du Service des enquêtes de la Sûreté du Québec. Denis Morin, inspecteur du Service des enquêtes de la Sûreté du Québec.

La Sûreté du Québec (SQ) a procédé à sept arrestations, tôt jeudi, au nord de Montréal et à Québec, dont l'ancienne mairesse de Boisbriand.

L'escouade Marteau a arrêté cinq personnes à Boisbriand et deux autres à Québec.

L'ex-mairesse Sylvie St-Jean fait ainsi partie des personnes arrêtées, selon les informations obtenues par Radio-Canada. Elle fera face à sept chefs d'accusation.

Lino Zambito et Guiseppe Zambito, respectivement vice-président et président de l'entreprise de construction Infrabec, sont également arrêtés.

Claude Brière, ancien conseiller municipal de Boisbriand, et Rosaire Fontaine font également partie des personnes arrêtées.

La mairie de Boisbriand se réjouit des développements

L'actuelle mairesse de Boisbriand, Marlène Cordato, s'est réjouie du dénouement de l'enquête. Elle a rappelé qu'elle avait souvent dénoncé les tarifs de certains contrats octroyés par l'ancienne administration, qu'elle trouvait élevés.

« Cela va nous permettre probablement de mieux comprendre le passé, et nous souhaitons que les événements d'aujourd'hui démontrent clairement que nous sommes toujours responsables de nos actes », a déclaré Marlène Cordato.

Interpellations à Québec

À Québec, la SQ a arrêté France Michaud et Gaëtan Morin, de la compagnie Roche. Mme Michaud fait face à 13 chefs d'accusation. France Michaud et Gaëtan Morin sont accusés de fraude de plus de 5000 $ à l'endroit de la Ville de Boisbriand.

Ils sont aussi accusés d'avoir tenté d'influencer les membres du conseil municipal de Boisbriand et des fonctionnaires municipaux pour obtenir un contrat.

Au total, ce sont 28 chefs d'accusation qui ont été déposés au palais de justice, dont fraude, actes de corruption, complot et extorsions.

L'inspecteur Denis Morin de la SQ a indiqué en point de presse que ces arrestations ont eu lieu sur la base de l'analyse de nombreux documents obtenus lors de trois perquisitions en 2009 et 2010.

Radio-Canada avait révélé, il y a deux ans, que Sylvie St-Jean avait assisté à une rencontre au cours de laquelle un entrepreneur en construction avait fait pression sur des membres de l'opposition pour éviter la tenue d'élections.

Elle a été défaite aux élections à la mairie de Boisbriand il y a un peu plus d'un an.

L'escouade Marteau, mise en place par le gouvernement Charest en 2009, est chargée d'enquêter sur le milieu de la construction, notamment sur les allégations de collusion et les liens possibles avec le crime organisé.

info en continu

Facebook