La Trifluvienne Ginette Leblanc est morte

Reportages de Marie-Claude Julien et de Marie-Ève Cousineau

La Trifluvienne Ginette Leblanc, qui menait un combat juridique pour le suicide assisté, est morte, samedi matin. Elle avait 49 ans.

Elle était au Centre d'hébergement et de soins de longue durée Cloutier-Durivage, à Trois-Rivières.

Son état s'était grandement détérioré depuis qu'elle avait fait un accident vasculaire cérébral, lundi.

Ginette Leblanc souffrait de sclérose latérale amyotrophique depuis quelques années.

« Aujourd'hui elle est partie. Et elle est bien. Parce qu'il y a eu de la souffrance avant qu'elle parte. Une grosse souffrance de cinq jours. » — Claude Deschesnes, conjoint de Ginette Leblanc

Ses démarches juridiques

Ginette Leblanc avait entrepris ses démarches juridiques en novembre 2011,

Sa cause devait être entendue en Cour supérieure en mars.

« Ce qui me peine le plus, c'est qu'elle ne sera pas morte de la façon qu'elle souhaitait le faire. » — Me René Duval, avocat de Ginette Leblanc

La bataille de Ginette Leblanc n'aura pas été vaine, selon son avocat, Me René Duval. Il estime qu'elle aura réussi à sensibiliser le public à la cause du suicide assisté.

Les funérailles de Ginette Leblanc sont prévues samedi prochain, à Trois-Rivières.

En complément

Mauricie en direct Afficher le fil complet

Facebook