La pêche au poulamon a la cote auprès de la communauté chinoise

Pêche au poulamon Pêche au poulamon

De plus en plus de membres de la communauté chinoise taquinent le poulamon à Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Mauricie.

Le pourvoyeur André Simard estime qu'ils composent entre 20 et 30 pour cent de sa clientèle. Il fait paraître de la publicité pour sa pourvoirie dans un journal de la communauté chinoise à Montréal et sur internet.

« J'ai fait des efforts particuliers pour les attirer. Ce sont des clients fidèles et je les aime bien aussi parce que c'ils sont de bons mangeurs de poissons. » — André Simard, pourvoyeur
Poulamons poëlés Poulamons poëlés

C'est la cinquième année que Bing Quanlu vient pêcher le poulamon à Sainte-Anne-de-la-Pérade. Elle a appris à le cuisiner pour en faire de la soupe et des croquettes, ou encore pour le manger entier.

Mauricie en direct Afficher le fil complet

Facebook