« La douleur que nous éprouvons est inexplicable » - Patrick Desautels

Le point de presse de Patrick Desautels

Le père des trois enfants découverts sans vie dimanche au domicile de leur mère, à Drummondville, a remercié les personnes qui l'entourent dans ce drame, lors d'un point de presse donné en début d'après-midi.

Patrick Desautels a brièvement rencontré les médias dans un restaurant de Sainte-Christine. Le père de Lauréalie, Anaïs et Loïc a lu une très courte déclaration devant une salle bondée de journalistes.

« La douleur que nous éprouvons est inexplicable. Je remercie les gens qui se mobilisent pour nous venir en aide, ma famille et moi, dans cette épreuve. Merci pour vos bons mots. Vous comprendrez qu'une enquête policière est en cours et que je ne peux répondre à vos questions afin de ne pas nuire à cette enquête », a dit M. Desautels, avant de couper court à l'entrevue.

D'un ton assuré et contrôlant ses émotions, il a refusé toute demande d'entrevue et n'a pas voulu répondre aux questions des journalistes. Après avoir lu sa déclaration, il a quitté rapidement la salle.

M. Desautels avait déjà fait savoir qu'il n'entendait plus, par la suite, s'adresser de nouveau aux médias.

Aide de la communauté

Drame de Drummondville : élan de solidarité extraordinaire à Sainte-Christine

La mairesse de Sainte-Christine, une petite municipalité de 745 habitants a pris la parole peu après. Huguette St-Pierre Beaulac a souligné que malgré le drame qui secoue sa communauté, on ressent un élan de solidarité extraordinaire au sein de la population.

« On a été témoin d'une grande mobilisation dès que la nouvelle a été connue. Un comité s'est mis sur pied rapidement pour aider cette famille, pour les accompagner dans les différentes démarches. Nous les aidons aussi au niveau financier. Des boîtes pour recueillir des dons seront mises un peu partout. Les gens sont aussi invités à donner de l'argent à la Caisse populaire », a-t-elle dit.

Mme St-Pierre Beaulac cherche également à recruter des bénévoles pour de menus services. « On demande aussi aux gens de préparer de la nourriture parce qu'on sait que dans des temps comme ceux-là, on ne pense pas à faire des repas. On demande de l'aide aussi pour la pépinière. Ça ne peut pas attendre! »

La mairesse a indiqué que ce comité verrait à assurer « au moins deux mois d'aide » pour la famille Desautels.

Les funérailles des trois petites victimes auront lieu ce samedi, à Acton Vale.

Les premiers mots après le drame

Secoué et durement éprouvé par la perte de ses trois enfants, M. Desautels avait déjà fait part de ses premières réactions dans un bref communiqué, lundi.

Rappelant qu'il « aimait profondément ses trois enfants et que ceux-ci vont lui manquer le restant de sa vie », le père avait dit souhaiter que les médias laissent les membres de la famille vivre leur deuil loin des caméras.

« Nous sommes présentement en famille, et ce drame nous laisse sans mot. L'enquête policière nous en dira plus sur les circonstances du drame. Les gestes qui ont été posés sont inexplicables », a écrit Patrick Desautels.

Les trois enfants Les trois enfants

Le mystère plane

Pendant ce temps, les enquêteurs poursuivent leur travail afin de déterminer les circonstances de la mort des deux petites filles de 5 ans et 2 ans ainsi que de leur frère, âgé de 4 ans.

Selon la porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Christine Coulombe, les trois décès sont toujours considérés comme suspects.

Pour la SQ, c'est la mère des trois enfants qui pourra expliquer ce qui s'est passé.

Les trois enfants ont été découverts dimanche dans le logement de leur mère, sur la rue Turcotte, à Drummondville. Cette dernière, qui a été hospitalisée pour des blessures ou un malaise inconnu pour le moment, n'avait pas encore été interrogée par les enquêteurs mardi matin. Les policiers comptent le faire dès qu'ils auront l'autorisation de la rencontrer.

La femme, qui n'avait plus la garde des trois enfants, avait un droit de visite toutes les deux semaines, sous la supervision de la grand-mère maternelle.

L'enquête policière devrait permettre de savoir, entre autres, s'il s'agit de meurtres et si la grand-mère des trois enfants était sur place ou absente au moment du drame.

Fleurs et peluches ont été déposés devant les lieux du drame, à la mémoire des victimes Fleurs et peluches ont été déposés devant les lieux du drame, à la mémoire des victimes

Mauricie en direct Afficher le fil complet

Coupe Grey 2014

Facebook