Les abeilles tombent comme des mouches

abeille2  Photo :  AFP

Les apiculteurs du Québec traversent une grave crise. Un mal inconnu décime les ruches de l'Amérique du Nord.

Pour une raison encore inconnue, les abeilles de l'Amérique du Nord meurent par milliers, ce qui risque d'avoir de graves répercussions sur les récoltes de petits fruits cet été.

Les abeilles meurent par milliers. L'apiculteur Gaston Tousignant raconte que sur les 120 ruches qu'il possédait l'an dernier, seulement 10 ont survécu à l'hiver.

« C'est la pire catastrophe de ma vie », soupire-t-il.

La situation devient inquiétante. Jean-Marc Labonté, président de Capilano-Labonté, constate que plusieurs des 250 producteurs de miel avec lesquels il coopère éprouvent des difficultés semblables.

En outre, il estime que la crise aura un impact important sur les récoltes de fruits et légumes.

En tel cas, Domingo de Oliveira, entomologiste à l'UQAM, évalue à 100 millions de dollars les pertes encourues cet été. Il croit que le Québec pourrait même être obligé d'importer certains fruits et légumes. Sans le laborieux travail des abeilles, les agriculteurs risquent de ne pas suffire à la demande.

Chercher le coupable

Le responsable de cette extinction massive des abeilles pourrait être le parasite varroa, devenu résistant aux pesticides.

Or, Jean-Marc Labonté estime que plusieurs abeilles succombent également après avoir récolté le pollen empoisonné des grandes cultures de maïs gorgés d'insecticide.

Pour l'instant, les producteurs ont peu de moyens pour éviter la catastrophe.

Mauricie en direct Afficher le fil complet

Facebook