Pat Martin renonce à Twitter et s'excuse pour ses propos injurieux

Pat Martin Le député néo-démocrate Pat Martin  Photo :  PC/Adrian Wyld

Le député néo-démocrate Pat Martin a fermé son compte Twitter après une diatribe en ligne, mercredi soir, empreinte de langage offensant.

Le compte, qui était suivi par plus de 9000 usagers, a été supprimé jeudi après que le député de Winnipeg Centre eut envoyé un dernier tweet pour s'excuser.

« Je m'excuse pour mon langage regrettable et inapproprié. Il semble que certaines personnes ne devraient pas twitter, donc, je me désinscris », a-t-il écrit.

Le porte-parole du NPD, Karl Belanger, a rapidement confirmé la décision de Pat Martin.

La diatribe de mercredi a apparemment été provoquée par le gouvernement fédéral pour ne pas avoir invité le député à une annonce dans sa propre circonscription.

« Je ne suis pas tant énervé que fatigué par les rat-faced whores (« putes à faces de rats ») du PCC [Parti conservateur du Canada] qui négligent de m'inviter à des annonces dans ma circonscription », a-t-il répondu lorsque quelqu'un a commenté ses tweets, qui comprenaient des insultes particulièrement blessantes et personnelles envers le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, un autre député manitobain.

En outre, Pat Martin a décrit les conservateurs comme des « personnes réellement mauvaises » qui ont remporté les dernières élections fédérales, l'an dernier, grâce à de « sales combines de style américain ».

Lors de son coup de gueule, M. Martin a aussi critiqué Vic Toews pour avoir octroyé du financement fédéral à Jeunesse pour Christ (Youth for Christ), un groupe religieux, pour construire un centre de récréation au centre-ville de Winnipeg.

Pat Martin avait précédemment critiqué le financement accordé à ce groupe, qu'il a indiqué avoir des vues fondamentalistes chrétiennes et un mandat de convertir les jeunes.

Dans ses commentaires sur Twitter, le député a écrit que ces fonds avaient été gaspillés sur ce groupe basé aux États-Unis et que le bâtiment était rarement rempli.

Récidive de propos injurieux sur Twitter

Ce n'était pas la première fois mercredi que Pat Martin s'illustrait par des propos provocateurs sur les réseaux sociaux.

En novembre 2011, il avait usé de grossièreté en réponse à la clôture du débat sur le budget fédéral.

Réponses de Toews et de Mulcair

« Au lieu de louer Jeunesse pour Christ pour l'excellent travail fait au Manitoba et dans le monde, le député néo-démocrate Pat Martin s'est lancé dans une attaque décousue contre l'organisation par l'entremise de Twitter hier soir », a déclaré par communiqué jeudi le ministre Toews en réponse aux propos du député.

« C'est nouveau pour moi qu'il soit soudainement intéressé par les problèmes de sa circonscription. J'ai négocié avec de nombreux députés de l'opposition à Winnipeg, dont l'ancienne députée de Winnipeg-Nord, Judy Wasylycia-Leis, et le député actuel, Kevin Lamoureux, qui ont tous deux pris contact dans le passé avec mon bureau et avec qui j'ai parlé au sujet de financements pour leur circonscription. Depuis les sept ans que je suis ministre de premier plan pour le Manitoba, M. Martin n'a jamais fait de tels efforts », a encore déclaré Vic Toews.

Du côté de l'opposition officielle à Ottawa, le bureau de son chef, Thomas Mulcair, a publié une déclaration d'une ligne. « Ces commentaires étaient simplement inappropriés et inacceptables. Mr Martin est d'accord et nous comprenons qu'il a décidé d'arrêter d'utiliser son compte Twitter ».

Manitoba en direct Afficher le fil complet

Facebook