Le chef de Lac Saint-Martin enchanté que des maisons mobiles inutilisées aillent à d'autres

Maison temporaire pour des sinistrés de Lac Saint-Martin Maison temporaire pour des sinistrés de Lac Saint-Martin (archives)

Le chef de Lac Saint-Martin, Adrian Sinclair, s'est dit heureux lundi de l'annonce par la province que des maisons mobiles boudées par ses résidents iront aux évacués d'une autre réserve.

Le gouvernement manitobain a annoncé samedi que 40 des 60 maisons mobiles seront offertes aux évacués de la Première Nation Little Saskatchewan. Jusqu'à maintenant, seules 13 des résidences ont été utilisées par des membres de Lac Saint-Martin, évacués depuis les inondations du printemps 2011 au Manitoba.

Le chef Sinclair a expliqué que ses citoyens évacués sont mécontents de l'emplacement et du design des constructions. Elles ont été dessinées par Logement Manitoba sans consultation auprès de la Première Nation, a ajouté le chef, qui espère disposer de plans pour un nouvel emplacement l'année prochaine.

La province assure que les résidences seront déplacées vers un lieu à altitude élevée, près de la réserve qui recevra les maisons. Le Manitoba dépensera jusqu'à 4,3 millions de dollars pour déplacer les bâtiments, construire une route locale et préparer les terrains et les fondations des maisons.

La province et le gouvernement fédéral dépenseront chacun 3,3 millions de dollars pour les 34 premières maisons. Les coûts afférents aux six autres seront couverts en vertu de l'Accord d'aide financière en cas de catastrophe entre Ottawa et la province.

Le financement provincial de ce projet constitue un paiement en avance en vue d'un futur règlement avec la Première Nation Little Saskatchewan, au sujet des impacts de la structure de régulation de l'eau de la rivière Fairford.

En complément