La sécurité routière scrutée dans les zones scolaires de Winnipeg

Des patrouilleurs de quartier aident les piétons à traverser la route jeudi près de l'École Archwood à Winnipeg. Des patrouilleurs de quartier aident les piétons à traverser la route jeudi près de l'École Archwood à Winnipeg.  Photo :  Meaghan Ketcheson/Radio-Canada

Le comportement des conducteurs winnipégois est inquiétant aux abords des écoles de Winnipeg. Certains d'entre eux ont été observés jeudi matin en train de manger, de texter, de se maquiller ou encore de rouler trop vite.

CAA Manitoba a lancé jeudi matin sa campagne d'évaluation de la sécurité aux abords des établissements scolaires de Winnipeg. Pour la deuxième année de la campagne, l'organisme a choisi trois écoles : Archwood (St-Boniface), Lacerte (Windsor Park) et Carpathia (River Heights).

Les résultats s'avèrent peu encourageants. En moins de 2 heures d'observation, le personnel de CAA a relevé 1050 comportements à risques pour les enfants, soit près du double de l'an dernier, lors de la première campagne.

« Voir ce nombre d'infractions se produire juste à côté des écoles est vraiment terrible », a déclaré le PDG de CAA Manitoba, Mike Mager.

Le résultat de la campagne montre que plus de 300 automobilistes n'ont pas respecté le passage pour piétons et les panneaux d'arrêts et que 182 étaient distraits au volant, car ils étaient au téléphone, ils mangeaient ou ils se maquillaient.

« Il faut changer le comportement des conducteurs. Nous arrivons aux mois d'hiver, les conditions routières ne vont pas s'améliorer, les enfants ont repris l'école, nous devons nous assurer de faire attention aux jeunes », a insisté le sergent Rob Riffel, de la division de la circulation à la police de Winnipeg.

Le directeur de l'École Archwood, située sur la rue Archibald, Jack Fraser, espère que la surveillance fera accroître la prise de conscience du public de la sécurité aux abords des écoles.

Cyclistes dangereux

Toutefois, les automobilistes ne sont pas les seuls à être imprudents à proximité des écoles, selon la directrice des affaires publiques et gouvernementales à CAA Manitoba, Liz Peters.

En l'espace de 10 minutes, elle a compté cinq cyclistes circulant sur le trottoir. « Un type roulait en fait sans avoir les mains sur le guidon, ce qui est non seulement illégal, mais tout à fait dangereux », souligne-t-elle.