Tragédie à Lac-Mégantic, un an plus tard

Explosions à Lac-Mégantic : un mort confirmé

À 17h, Michel Bherer fait le point sur les explosions à Lac-Mégantic.

Au moins une personne a été tuée dans la catastrophe ferroviaire qui a dévasté le centre-ville de Lac-Mégantic, en Estrie, où un train sans conducteur transportant des produits pétroliers est sorti de ses rails dans la nuit de vendredi à samedi, entraînant une série d'explosions et un incendie qui n'est toujours pas maîtrisé.

Vers 23 h 25, le train de la compagnie américaine Montreal, Maine and Atlantic Railway s'est immobilisé à Nantes, à 11 km au nord-ouest de Lac-Mégantic, pour un changement de quart, a expliqué l'entreprise par voie de communiqué. Le conducteur est descendu pour aller dormir à l'hôtel. Puis, sans pilote à bord, le train s'est mis à avancer, entraîné par la gravité. « Pour une raison que nous ignorons, les freins ont été désactivés », a ajouté Christophe Journet, porte-parole de Montreal, Maine and Atlantic Railway.

Le train fantôme a gagné en vitesse, puis est entré dans le centre-ville de Lac-Mégantic vers 1 h 15. Près de la rue Cartier, plusieurs wagons ont explosé, créant un immense incendie. 

Pour suivre notre couverture en direct à partir d'un téléphone intelligent, cliquez ici.

Outre la seule victime confirmée, une soixantaine de personnes manquent à l'appel. Le bilan reste très provisoire étant donné que certains résidents peuvent être partis en vacances, a indiqué le Sûreté du Québec.

Quelque 2000 personnes ont été évacuées, sur les 6000 habitants que compte Lac-Mégantic.



La Sûreté du Québec invite également les proches des disparus rendre à la polyvalente Montignac, au 3409 rue Laval, à Lac-Mégantic, où ils seront pris en charge par les enquêteurs, ou à composer le 1-800-659-4264.

Montreal, Maine and Atlantic Railway a promis de collaborer à l'enquête. Des représentants de l'entreprise seront dépêchés sur les lieux « aussi rapidement que possible », a promis la compagnie.

« Nous offrons nos sincères condoléances à ceux qui ont perdu leur maison ou leur commerce, qui ont été blessés ou qui ont perdu des êtres chers. » — Montreal, Maine & Atlantic Corporation

L'entrevue avec Christophe Journet de la compagnie Montreal, Maine and Atlantic Railway :

Sur son site Internet, la compagnie Montreal, Maine and Atlantic Railway dit posséder des routes de chemin de fer au Maine, au Vermont et au Québec. Elle a commencé ses opérations en 2003, possède 26 locomotives et emploie 170 personnes. Un système de contrôle automatique qui peut être utilisé avec certaines locomotives fait partie des services offerts sur le site web de la compagnie.

C'est la deuxième fois cet été que la région est touchée par un accident ferroviaire impliquant un train de la compagnie Montreal, Maine and Altlantic Railway. Le 11 juin, un déraillement avait provoqué le déversement de 13 000 litres de diesel à Frontenac.

Importants dégâts matériels

L'explosion a détruit une trentaine de bâtiments, dont la bibliothèque municipale, le bar Music-café, l'hebdomadaire L'Écho de Frontenac et le bureau de circonscription du député libéral Ghislain Bolduc. Le boulevard des Vétérans a aussi été touché, où se trouvent des résidences.

Le train de la Montreal, Maine and Atlantic Railway a déraillé au centre-ville de Lac-Mégantic. Le train de la Montreal, Maine and Atlantic Railway a déraillé au centre-ville de Lac-Mégantic.

Environ 150 pompiers se trouvent sur place pour circonscrire les incendies, qui n'ont pas encore été éteints. Les pompiers progressent lentement dans le périmètre. La fumée est dense, l'odeur nauséabonde.

Une forte quantité de carburant s'est répandue dans la rivière Chaudière et dans le lac. Les autorités ont émis une interdiction de navigation sur la rive est du lac Mégantic dans le secteur compris entre le parc des Vétérans et le parc de l'O.T.J.

En complément