Présumée taupe au SPS et Opération Kayak : des liens entre les deux enquêtes

Geneviève Proulx
Radio-Canada
Il y aurait un lien entre l'enquête qui a mené a l'arrestation du policier de Sherbrooke Alex Therien et l'importante opération Kayak

Il y aurait un lien entre l'enquête qui a mené à l'arrestation du policier sherbrookois Alex Therien et l'Opération Kayak qui a été menée plus tôt cette semaine.

Cette frappe policière avait pour but de mettre un frein aux activités d'un groupe du crime organisé qui aurait pris la relève des Hell's Angels dans la vente de stupéfiants dans la région de Sherbrooke.

Le policier Therrien a été accusé d'avoir fourni des informations sensibles à un ou des groupes criminels et d'avoir utilisé le Centre de renseignement policier du Québec.
À la direction du Service de police de Sherbrooke, Gaétan Labbé confirme qu'il y a un lien entre les deux enquêtes, mais il tait la nature de la preuve recueillie. « C'est une tache à l'organisation. On n'aime pas ça. Au cours des trois ou quatre dernières semaines, la Sûreté du Québec a arrêté un membre à Québec, et la police de Montréal et celle de Longueuil ont procédé à l'arrestation de quatre policiers. Ce sont des choses qui peuvent arriver, mais l'important, c'est d'être en mesure de faire le ménage. Ces directions ont fait le ménage et on fait la même chose », soutient Gaétan Labbé.

Le policier Therrien doit revenir en cour le 22 août prochain

L'Opération Kayak

La vaste opération antidrogue nommée Kayak a débuté à 5 h mercredi matin. Elle visait des groupes qui auraient pris la relève des Hells Angels dans la vente de drogue. Au total, 235 policiers y ont pris part. Des perquisitions ont notamment eu lieu à Sherbrooke, Windsor et Saint-Denis-de-Brompton. Les policiers ont saisi du cannabis, des méthamphétamines, de la cocaïne et deux voitures de luxe. Au total, 28 personnes ont été arrêtées lors de cette opération.

Estrie en direct Afficher le fil complet

    La Grande guignolée 2014

    Facebook