Pornographie juvénile : un agent de la SQ plaide coupable

L'ex-policier de la Sûreté du Québec, François Blouin (à droite sur la photo).

Un policier de la Sûreté du Québec (SQ), qui a été arrêté en octobre dernier pour des crimes sexuels, a reconnu sa culpabilité, mercredi matin, au palais de justice de Sherbrooke, à un des deux chefs d'accusation de possession de matériel de pornographie juvénile qui le visaient.

Il s'est procuré sur Internet, avec sa carte de crédit, près de 19 000 images et 3300 vidéos de pornographie juvénile entre 2005 et 2012.

L'homme a plaidé non coupable au chef d'accusation de production de matériel de pornographie juvénile. Selon lui, c'est parce qu'il aurait gravé des copies sur DVD qu'on l'accuse de ce chef.

L'enquête sur M. Blouin a duré plus d'un an. Le matériel illicite a été trouvé lors d'une perquisition chez lui, le 9 octobre 2012, après qu'un service de police canadien eut effectué une vérification et transmis les informations à la Sûreté du Québec.

Au moment de son arrestation, François Blouin, policier de la SQ de la MRC du Haut-Saint-François, près de Sherbrooke, était intervenant en milieu scolaire auprès des élèves du secondaire.

Il avait été remis en liberté sous de sévères conditions, en novembre dernier, et avait été suspendu de ses fonctions pendant les procédures judiciaires.

Il semble que François Blouin, âgé de près de 50 ans, ait récemment suivi une thérapie. Sachant que sa carrière de policier était terminée, il aurait des projets, notamment un retour aux études.

Les recommandations sur la peine seront entendues le 17 avril prochain.

Estrie en direct Afficher le fil complet

Facebook