Drame de Drummondville : la mère est accusée de meurtre

Les précisions de Jean-François Dumas

La mère des trois enfants retrouvés morts à Drummondville vient d'être accusée de meurtres prémédités.

Sonia Blanchette a brièvement comparu mercredi au palais de justice de Drummondville. Elle fait face à trois chefs d'accusation de meurtre au premier degré.

Le père des trois enfants était présent dans la salle au palais de justice.

Sonia Blanchette devra subir une évaluation psychiatrique au cours des prochains jours pour déterminer si elle est apte à comparaître formellement. Elle devra revenir en cour le 14 décembre.

On a procédé à son arrestation mardi soir au centre hospitalier où elle était depuis le drame. Elle est sortie de l'hôpital mercredi matin.

Les enfants retrouvés sans vie sont deux fillettes âgées de cinq ans et deux ans ainsi que leur frère de quatre ans.

La mère de 33 ans était hospitalisée depuis dimanche pour y traiter des blessures.

La mère des jeunes victimes avait un droit de visite aux deux semaines qui devait être supervisé par la grand-mère maternelle.

La SQ a reçu un appel vers 16 h dimanche. Les policiers ont fait la macabre découverte à leur arrivée à la résidence, peu de temps après.

Douleur inexplicable

Mardi, Patrick Desautels a brièvement rencontré les médias dans un restaurant de Sainte-Christine. Le père de Lauréalie, Anaïs et Loïc a lu une très courte déclaration devant une salle bondée de journalistes.

« La douleur que nous éprouvons est inexplicable. Je remercie les gens qui se mobilisent pour nous venir en aide, ma famille et moi, dans cette épreuve. Merci pour vos bons mots. Vous comprendrez qu'une enquête policière est en cours et que je ne peux répondre à vos questions afin de ne pas nuire à cette enquête », a dit M. Desautels, avant de couper court à l'entrevue.