Opération antidrogue d'envergure en Estrie

Perquisitions de sels de bain :-Marie-Eve Lacas fait le point

Quelque 125 agents de l'Escouade régionale mixte de l'Estrie procèdent jeudi au démantèlement d'un réseau de production et de trafic de méthylènedioxypyrovalérone (MDPV), une drogue communément appelée « sels de bain ».

L'enquête vise 16 suspects, dont la présumée tête dirigeante du réseau de production de comprimés de cette drogue. L'escouade est munie de 18 mandats de perquisition.

Les perquisitions ont principalement lieu dans la région de Granby, mais d'autres localités sont visées. Selon les hypothèses des policiers, le réseau aurait produit quelque 20 000 comprimés de MDPV par semaine dans un laboratoire clandestin situé à Sainte-Christine.

Des perquisitions ont aussi lieu à Shefford et à Sherbrooke.

La porte-parole de la Sûreté du Québec, Aurélie Guindon, précise que le MDPV, une drogue qui s'apparente aux méthamphétamines, circule de plus en plus.

« C'est une drogue de constitution chimique qui fait des ravages chez les consommateurs. C'est un fléau grandissant en Estrie parce qu'elle est accessible en raison de son faible coût », ajoute Mme Guindon.

L'escouade régionale mixte de l'Estrie regroupe des membres de la Sûreté du Québec (SQ) et de corps policiers municipaux.

Drogue à l'origine d'une violente attaque aux États-Unis

Le MDPV est à l'origine d'une attaque macabre qui a eu lieu le 26 mai dernier en Floride, aux États-Unis. Un individu a agressé un homme et lui a dévoré une partie du visage.

Le 26 septembre dernier, le gouvernement du Canada a annoncé qu'il était dorénavant interdit de posséder, d'importer et de trafiquer le MDPV.

Cette substance ressemble aux sels de bain parfumés, mais elle est consommée pour ses effets psychotropes. Elle peut avoir pour effet de sévères crises d'anxiété, des psychoses et des hallucinations.

La Sûreté du Québec signale que cette drogue est peu dispendieuse à fabriquer.

Le MDPV fait dorénavant partie de la même catégorie de drogues que l'héroïne et la cocaïne.