Victoriaville dote ses édifices publics de défibrillateurs cardiaques

Défibrillateur cardiaque Défibrillateur cardiaque

Lundi, la Ville de Victoriaville et la Fondation des maladies du coeur ont annoncé l'installation de trois nouveaux défibrillateurs cardiaques dans le but d'améliorer la sécurité des employés et des visiteurs dans ses édifices publics.

Les trois appareils ont été installés à la piscine Édouard-Dubord, à la bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot ainsi qu'à l'hôtel de ville.

Afin d'assurer une intervention rapide et efficace en cas d'urgence, huit employés municipaux ont reçu une formation sur l'utilisation des appareils.

La Fondation Boston Pizza et la Fondation Cowan ont acquis 50 défibrillateurs et en ont offert un à la Ville de Victoriaville, qui en a acheté deux supplémentaires.

Rappelons qu'en 2011, la Ville de Victoriaville avait installé un défibrillateur cardiaque au Colisée Desjardins et un autre au Pavillon Jean-Béliveau. Le Service de la sécurité publique en possède trois uniquement destinés à leurs interventions.

Chaque année, 45 000 Canadiens sont victimes d'un arrêt cardiaque.

« C'est une nécessité! Je pense que le coût de 2000 $ par appareil et la formation du personnel n'est pas tellement dispendieux dans un budget municipal », croit le maire de Victoriaville, Alain Rayes.

« Nos ambulances, à cause de la circulation automobile, entre autres, ne sont pas capables d'intervenir dans un délai de quatre minutes. Donc, s'il n'y a pas de services de premiers répondants, le fait d'avoir un défibrillateur sur place où il y a affluence de gens, ça pourra permettre de sauver des vies, c'est sûr ! », soutient le coordonnateur provincial de la réanimation à la Fondation des maladies du coeur, Michel Viau.

Estrie en direct Afficher le fil complet

Facebook