Lentement, mais sûrement

Opération déneigement Opération déneigement

La situation ne rentre que lentement à la normale, en Estrie, deux jours après la tempête de neige qui a laissé quelque 50 centimètres de neige au sol.

À Sherbrooke, les quatre équipes de déneigement ne fournissent pas: deux jours après la tempête, seulement 5 % du réseau est déblayé.

Même si les rues et les routes sont un peu mieux dégagées, la chaussée demeure glissante. La circulation s'effectue au ralenti sur les autoroutes 10 et 55.

À Sherbrooke, les équipes de déneigement sont toujours à l'oeuvre, mais les travaux avancent lentement. Les quatre équipes de souffleurs sur les routes ne fournissent pas: seulement 5 % du réseau est entièrement déblayé.

La Ville va ajouter une cinquième équipe de souffleurs ce soir, mais l'opération déneigement pourrait tout de même durer jusqu'à huit jours.

Dans les rues secondaires, beaucoup de voitures sont stationnées en bordure de la route, ce qui complique le travail des équipes de déneigement.

Les autorités demandent aux gens de coopérer et de déplacer leurs véhicules dans leurs cours. Dès minuit, les policiers ne seront d'ailleurs plus cléments et émettront des contraventions aux conducteurs qui auront laissé leur voiture dans la rue.

Pour les trois prochains jours, le service de voirie va surtout s'attaquer aux artères principales.

Au CHUS, on rapporte trois décès dans la foulée de cette tempête. Deux sont attribuables à des infarctus causés par l'effort, l'autre est un cas d'asphyxie dans une voiture mise en marche sans que le pot d'échappement n'ait été dégagé.

À cela s'ajoute les nombreux cas de traumatisme provoqués par des accidents de la route et des chutes sur la glace. Au total, 6 personnes ont été blessées depuis hier.

Estrie en direct Afficher le fil complet

Facebook