Déversement à Sept-îles : du mazout au Vieux-Quai et à la marina 

Installation d'estacades près du Vieux-Quai Installation d'estacades près du Vieux-Quai

À la suite du déversement de 450 000 litres de mazout lourd survenu le 1er septembre aux installations de Cliffs ressources naturelles, le carburant est maintenant visible dans les eaux à proximité du Vieux-Quai et de la marina de Sept-Îles. 

L'équipe d'Urgence-Environnement y a installé de nouvelles estatacades pour confiner les hydrocarbures. Pour sa part, Cliffs ressources naturelles affirme qu'il s'agit d'une opération préventive.

Vendredi, la quantité d'hydrocarbures qui se sont déversés dans la baie de Sept-Îles a été revue à la hausse. Le ministère de l'Environnement estime le déversement à 5000 litres de mazout lourd, soit plus du double que ce qui a été annoncé en début de semaine.

Cliffs ressources naturelles précise toutefois que 99 % du carburant a été contenu grâce au bassin de rétention. « Le pire est arrêté », indique sa porte-parole, Arlène Beaulin.

La compagnie affirme qu'elle a déployé son plan de mesures d'urgence à la suite du déversement et qu'elle travaille en étroite collaboration avec le ministère de l'Environnement.

Cliffs ressources naturelles a affecté plusieurs de ses employés au nettoyage de la baie. Actuellement, une centaine de personnes sont sur les lieux dans le cadre de cette vaste opération qui a été mise en branle.

En date de mercredi soir, les équipes de nettoyage avaient récupéré 11 tonnes de matières souillées, dont des algues et 500 tonnes de sols contaminés à l'intérieur de bassin de rétention et sur la plage.  Le nettoyage a aussi permis de ramasser 33 000 litres d'eau salée mélangée avec du mazout dans la baie. Quelque 210  00 litres de mazout et 80 000 litres d'eau contaminée seraient à l'intérieur du bassin de rétention.

Déversement de mazout lourd dans la baie de Sept-Îles Déversement de mazout lourd dans la baie de Sept-Îles

La compagnie ajoute que les estacades ont été replacées jeudi à la suite des forts vents qui ont balayé la baie au cours de la semaine. D'autres estacades seront installées pour soutenir les premières.  Le chargement des navires a cessé au quai de la minière afin d'éviter qu'ils soient en contact avec le carburant.

Par ailleurs, Cliffs indique que l'organisme Focus Wildlife est sur le site pour déterminer les impacts éventuels du déversement d'hydrocarbures sur les mammifères marins et les oiseaux.  Cinq oiseaux auraient été contaminés par le mazout.

Réactions à Uashat-Maliotenam

Le conseil de bande de Uashat-Maliotenam se montre préoccupé par le déversement. Le conseil constate que la quantité de mazout lourd qui s'est déversée dans la baie a malheureusement été sous-évaluée.

Le chef de la communauté innue, Mike Mckenzie, s'inquiète de l'intensification des activités industrielles dans la région de Sept-Îles et des impacts éventuels sur l'environnement.