Bas-Saint-Laurent : les salons de bronzage maintenant interdits aux plus jeunes

Les salons de bronzage interdits aux jeunes de moins de 18 ans

La loi 74 interdisant les salons de bronzage aux Québécois de moins de 18 ans est entrée en vigueur 4 mois plus tôt que prévu, soit le 11 février.

La loi devait s'appliquer à partir du 6 juin, mais le ministre de Santé, Réjean Hébert, estimait que le Québec devait agir plus rapidement.

Le gouvernement du Québec veut ainsi prévenir le développement de cancers et le vieillissement prématuré de la peau.

Propriétaire d'un salon de bronzage Ultime de Rimouski, Marie-Anne Bérubé estime qu'une trentaine de jeunes entre 16 et 18 ans fréquentaient son commerce.

Toutefois, pour certaines jeunes filles de Rimouski, la nouvelle tombe bien mal. Elles espéraient profiter des services du salon de bronzage en vue de leur bal de finissantes. « La semaine passée, raconte Mme Bérubé, j'ai eu un petit groupe de jeunes filles qui viennent régulièrement et qui se disaient très, très déçues parce que leur bal de finissant, ça approche. »

Une personne mineure qui contrevient à la nouvelle loi est passible d'une amende maximale de 100 $. Les pénalités peuvent s'élever jusqu'à 15 000 $ pour les propriétaires de salon.

Des efforts de sensibilisation accompagneront la mise en application de la loi 74.