Mauvaise surprise pour des propriétaires de résidences d'accueil

Des propriétaires de résidences n'ont pas reçu leurs salaires de Québec

Québec omet de verser leur rémunération aux responsables de ressources résidentielles pour adultes en perte d'autonomie ou atteintes de problèmes de santé mentale.

Des gestionnaires de résidences n'ont toujours pas été payés par le ministère québécois de la santé pour les services offerts en janvier.

La mise en place d'un nouveau système information, qui touche tous les ministères, a généré certains retards.

Pour certaines ressources d'accueil et d'hébergement, il s'agit d'un manque à gagner de 10 000 $. « Il faut, explique un des propriétaires de résidences qui préfère garder l'anonymat, que tu continues à aller les porter pour qu'ils prennent leurs prises de sang. Il faut que tu continues à aller les porter pour qu'ils voient leur famille aux quatre jours. Tu vas prendre l'argent où pour mettre de l'essence dans ta voiture? »

Le problème ne touche pas seulement les résidences situées en Gaspésie, mais s'étend partout au Québec, selon le Regroupement des ressources résidentielles adultes du Québec, qui représentent 3500 aidants. Le conseiller syndical, Éric Gagnon, explique que Québec a décrété que les versements ne pourraient pas se faire avant le 7 de chaque mois. « Ils vont le faire avant le 15 et plus probablement le 15 du mois, donc pour plusieurs ressources, elles se verront retarder dans leur versement de 15 jours », poursuit M. Gagnon.

Ailleurs au Québec, certains centres de réadaptation, qui gèrent ces budgets, ont avancé des fonds aux ressources d'accueil, le temps que les aides-bénéficiaires reçoivent leur dû.

Lorsque Québec aura terminé l'implantation de son nouveau système, les ressources résidentielles pour personnes en perte d'autonomie seront payées aux deux semaines plutôt qu'une fois par mois.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

    Facebook