Gaspésie : premier forage de la société d'exploration Gastem

pompeforagepetrole

La société d'exploration Gastem prévoit entreprendre un premier forage au printemps dans le secteur de Ristigouche-Sud-Est dans la Baie-des-Chaleurs.

Gastem, qui détient neuf permis du ministère des Ressources naturelles, projette d'investir 3,5 millions de dollars dans des travaux exploratoires afin de vérifier le potentiel gazier ou pétrolier d'un terrain privé.

Le président de la société montréalaise et ancien ministre sous le gouvernement de Robert Bourassa, Raymond Savoie, précise que le puits sera creusé de façon conventionnelle.

« Conventionnel, ça veut dire qu'on n'a pas besoin de faire de fracturation, en descendant un trou de sept pouces, il y a tellement de pression que le pétrole sort de lui-même », explique Raymond Savoie.

Pour ou contre?

Les environnementalistes sont, quant à eux, déjà sur le qui-vive. Le vice-président d'Environnement Vert-Plus, Michel Goudreau, prétend que si Gastem y trouve du gaz de schiste, elle utilisera sans doute les nouvelles technologies dont la fracturation hydraulique.

Pour sa part, la mairesse de Ristigouche Sud-Est, Annette Sénéchal, indique que la municipalité suivra de près les travaux exploratoires de la société. Elle ajoute que ce projet pourrait avoir des retombées intéressantes dans sa communauté de 175 habitants.

« Tout ce qu'on peut aller chercher dans la municipalité, ce qui est rentable pour les citoyens, on ne lèvera pas le nez là-dessus. » — Annette Sénéchal, mairesse de Ristigouche-Sud-Est

La machinerie devrait arriver sur le terrain avant le dégel du sol et la municipalité de Pointe-à-la-Croix s'est engagée à fournir l'eau nécessaire au projet.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook