Bas-Saint-Laurent : les étudiants de l'UQAR craignent de perdre des enseignants

Le président de l'AGECAR, Pierre-André Lalanne Le président de l'AGECAR, Pierre-André Lalanne

L'Association étudiante de l'UQAR dénonce l'intention de la direction de l'université de ne pas remplacer 12 enseignants après des départs à la retraite.

Plus tôt cette semaine, le recteur de l'UQAR, Jean-Pierre Ouellet expliquait que les récentes compressions de 2 millions de dollars auraient des conséquences sur les services aux étudiants.

Selon le président de l'Association générale des étudiants du campus à Rimouski, Pierre-André Lalanne, c'est la qualité de la formation universitaire qui est en cause. À son avis, il y a d'autres moyens de faire face aux compressions.

« Je pense qu'il y a un problème de gestion d'administration des fonds universitaires. » — Pierre-André Lalanne, président de l'AGECAR

« Si on regarde l'ISMER actuellement, on a plusieurs professeurs qui sont uniquement attribués à la recherche, ils n'ont aucune charge de cours. Je pense que c'est quelque chose qu'il faut regarder », fait valoir le président de l'AGECAR.

Il estime que l'université pourrait leur remettre une ou deux charges de cours dans des domaines comme l'océanographie, la biologie ou encore la géographie.

Pierre-André Lalanne craint la diminution du corps professoral et l'augmentation du nombre de chargés de cours.

« L'enseignement à long terme devient un peu plus déficitaire si on a uniquement des chargés de cours. » — Pierre-André Lalanne, président de l'AGECAR

« On a plus de chargés de cours que de professeurs, déplore Pierre-André Lalanne. Je ne veux rien enlever aux chargés de cours, c'est tout le contraire, ce sont des gens très compétents. Par contre, dans leur façon de pouvoir donner de la matière et de faire de la recherche en même temps, c'est totalement différent. Les chargés de cours sont moins payés évidemment, ils ont moins de possibilités, ils sont moins encadrés pour faire de la recherche. »

Les syndicats des professeurs et des chargés de cours de l'UQAR refusent pour le moment d'émettre des commentaires. Les deux organisations syndicales préfèrent attendre la tenue du conseil d'administration de l'université la semaine prochaine.

D'après le reportage d'Harold Michaud

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook