Nathalie Normandeau se livre pour une première fois depuis son départ de la politique

Nathalie Normandeau, après la politique

L'ex-vice-première ministre du Québec, Nathalie Normandeau, accorde sa toute première entrevue depuis son retrait de la vie politique en septembre 2011.

« Ça fait du bien de quitter la politique. Je suis encore très informée de ce qui se passe, mais, en même temps, je suis un peu détachée. J'ai une nouvelle vie », affirme Nathalie Normandeau qui était de passage à Rimouski dans le cadre d'un événement public organisé par son nouvel employeur.

Après 15 ans sur la scène politique québécoise, elle occupe maintenant le poste de vice-présidente de la firme comptable Raymond Chabot Grant Thorton. Elle reconnaît qu'il n'est pas facile de quitter les couloirs de l'Assemblée nationale.

« J'ai coupé un cordon ombilical, je m'étais tellement investie. J'aimais tellement ce que je faisais. Du jour au lendemain, le téléphone ne sonnait plus du tout. » — Nathalie Normandeau

En réaction à la commission Charbonneau

Même si elle refuse de commenter l'actualité, elle précise que la commission Charbonneau ne l'a pas jointe à la suite des déclarations de Lino Zambito. « Non, non, on ne m'a pas contactée », indique-t-elle.

L'ancien entrepreneur a affirmé lui avoir offert des billets de spectacles et 40 roses pour souligner son quarantième anniversaire de naissance.

Nathalie Normandeau, âgée de 44 ans, ne ferme pas la porte à un retour en politique. « Il ne faut jamais dire jamais, évidemment, dans la vie. Je suis encore toute jeune », conclut-elle.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook