Des aliments pour déglacer nos routes

Scène hivernale  Photo :  Francis Labbé

Les aliments sortent des cuisines pour déglacer nos routes en hiver. Depuis trois ans, le ministère des Transports et des municipalités du Québec ajoutent du sirop de maïs et du jus de betterave à leurs abrasifs pour augmenter leur adhérence sur les routes enneigées et glacées.

C'est le cas à Saint-Valérien près de Rimouski où pour nettoyer ses routes l'hiver, la municipalité utilise des abrasifs mélangés à un liquide à base de sirop de maïs.

Selon le directeur des travaux publics de la municipalité, Robert St-Pierre, ce mélange permet aux abrasifs de réellement coller à la glace.

« C'est plus performant, ça colle plus sur la neige et sur la glace et c'est plus écologique. Il y'a moins de sel », précise-t-il

Le ministère des Transports expérimente pour un deuxième hiver ce mélange sur une route à Baie-Comeau. Les résultats sont concluants. « On vise bien sûr un accroissement de la sécurité des usagers, mais il y a également des avantages économiques », affirme Guillaume Paradis de Transports Québec.

La betterave à sucre aussi

La betterave à sucre a aussi ses vertus. Transport Québec utilise depuis trois ans un mélange d'abrasifs et de jus de betterave sur une partie de l'autoroute 20 au Bas-Saint-Laurent.

Selon Yves Berger du ministère des Transports, ce mélange augmente lui aussi l'adhérence des abrasifs sur la glace.

« Quand on met le produit, il travaille plus rapidement au niveau de la chaussée et on s'aperçoit aussi en période de précipitation que notre produit, il reste plus longtemps dégagé ».

Les études cherchent maintenant à confirmer que le sirop de maïs et le jus de betterave seront tout aussi efficaces sur la route à de très basses températures.

D'après un reportage de Nancy Caouette

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook