Gaspésie-Les Îles : les Micmacs bloquent la 132 et la voie ferrée

Manifestation du mouvement Idle No More (Archives) Manifestation du mouvement Idle No More (Archives)

Après les Micmacs de Listuguj, des membres de la communauté de Gesgapegiag bloquent de nouveau la route 132 en Gaspésie.

Ils ont réinstallé cette nuit un barrage routier à la hauteur de leur réserve située près de Maria, dans la Baie-des-Chaleurs. Ils ont maintenu ce barrage routier mardi pendant environ quatre heures en milieu de journée. La circulation avait repris son cours normal vers 16 heures.

La circulation est bloquée dans les deux directions. Les usagers de la route doivent effectuer un détour par le réseau local.

Manifestation dans la communauté de Listuguj

Des Micmacs de Listuguj manifestent toujours aux abords de la voie ferrée à Pointe-à-la-Croix. Ils ont toutefois conclu une entente avec Via Rail. Les trains de passagers sont désormais autorisés à passer, mais ils doivent toutefois réduire leur vitesse à 5 kilomètres à l'heure, à la hauteur de la barricade.

Cette barricade est en place depuis la semaine dernière.

Un mouvement de contestation qui prend de l'ampleur

Depuis le début du mois de décembre, les Premières Nations du pays se sont unies au sein du mouvement Idle No More. La chef d'Attawapiskat Theresa Spence poursuit une grève de la faim depuis maintenant quatre semaines.

Plusieurs manifestations autochtones en appui au mouvement ont eu lieu aux États-Unis ainsi qu'en Nouvelle-Zélande. D'autres sont prévues au cours des prochains jours.

Les autochtones dénoncent le projet de loi C-45 du gouvernement conservateur du premier ministre Stephen Harper. La loi omnibus redéfinit notamment la protection des eaux navigables, qui ne s'applique plus qu'à 97 lacs et 62 rivières. Elle modifie aussi le mode de consultation des communautés lorsque des terres de réserves sont vendues ou louées.

Le mouvement de contestation porte toutefois également sur des questions désormais beaucoup plus larges comme l'inégalité et les droits issus des traités négociés avec les autochtones.