Recul de la Financière agricole : les producteurs de l'Est du Québec sont soulagés

Production agricole dans le Bas-Saint-Laurent Les producteurs agricoles de l'Est du Québec vivent des moments difficiles depuis quelques années.

L'abolition de la mesure d'efficacité dite du 25 %, confirmée par le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, François Gendron, est bien accueillie par les producteurs. Cette décision va permettre la distribution de 20 millions de dollars auprès de 8 500 entreprises agricoles québécoises.

Dans l'Est du Québec, les 1180 producteurs, principalement installés au Bas-Saint-Laurent, se partageront près de deux millions de dollars. Les entreprises qui oeuvrent dans le secteur végétal seront remboursées en janvier alors que dans le secteur animal, les agriculteurs devraient recevoir leur chèque en avril.

Vive opposition

Le monde agricole avait vertement critiqué cette mesure instaurée il y a trois ans dans le cadre du programme de stabilisation des revenus de la Financière agricole du Québec.

Ferme-BSL-Champ-agriculture  Photo :  Joane Bérubé

« Pour nous, cette mesure n'était pas nécessaire et elle avait été annoncée à la hâte, précise le président de l'Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent, Gilbert Marquis. On nous avait promis une mesure transitoire qui n'est jamais venue et plusieurs producteurs de la région ont dû abandonner les affaires ».

Avant même la mise en place de cette mesure, de nombreux agriculteurs faisaient face à des difficultés financières depuis plusieurs années. Ils ont dû composer avec des augmentations de dépenses notamment du côté des transports, les produits pétroliers et les intrants comme les céréales.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook