Bas-Saint-Laurent : la tuerie de Newtown inquiète les parents d'enfants autistes

Tuerie de Newtown : des parents d'enfants autistes inquiets

Des parents d'enfants autistes du Bas-Saint-Laurent sonnent l'alarme sur l'association entre la tuerie de Newtown et l'autisme.

Les hypothèses et les rumeurs qui ont afflué dans les médias, selon lesquelles le présumé tueur Adam Lanza était atteint d'une forme d'autisme, inquiètent ces parents. Ils craignent que ce trouble soit à tort associé à l'agressivité.

Pour Lise Desjardins, dont le fils est autiste, il n'y a aucun lien à faire entre le drame de l'école Sandy Hook et présumé handicap autistique du tueur.

Rien, selon l'Association de l'autisme et des autres troubles envahissants du développement (TED) de l'Est-du-Québec, ne prédispose les personnes autistes à commettre un tel acte. Les recherches, avance l'organisme, ont prouvé que l'agressivité chez les autistes n'était pas plus importante que dans la population en général.

Les parents d'enfants autistes comme Lise Desjardins espèrent que la population réussira à faire preuve de jugement. « Il faut faire attention à la désinformation, c'est dangereux pour nos enfants autistes. Il ne faut pas les mettre dans le même bateau », ajoute Mme Desjardins.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook