Vote chez Bombardier : La Pocatière retient son souffle

Les travailleurs de Bombardier à La Pocatière ont manifesté récemment. Manifestations de travailleurs de Bombardier à La Pocatière (archives)

Les 330 employés syndiqués de Bombardier à La Pocatière voteront en fin d'après-midi sur la proposition du conciliateur. Un vote pour la proposition mettrait fin à la grève générale illimitée déclenchée il y a maintenant un mois.

Le maire de La Pocatière, Sylvain Hudon, se croise les doigts.

Depuis le début du conflit, il y a un net ralentissement de l'activité économique dans sa municipalité. « Il ne faut pas se le cacher, commente le maire Hudon, on est à l'approche du temps des Fêtes. Ces gens-là, ça va faire un mois qu'ils sont en grève. Ça a un impact significatif sur leurs propres revenus et en même temps, ça se répercute sur tous les commerces et sur la situation économique de La Pocatière et de la région. »

Le maire Hudon est aussi préoccupé par l'avenir de l'usine de Bombardier-Transport qui, dans ses bonnes années, a déjà compté plus de 1200 travailleurs. « Il n'y a qu'un seul contrat qui va commencer en 2013, c'est celui du métro de Montréal. Le carnet de commandes n'est pas rempli, c'est peut-être ça qui est inquiétant », souligne Sylvain Hudon.

La recommandation du conciliateur est issue d'un blitz de négociations tenu la fin de semaine dernière. La sous-traitance, le régime de retraite et les salaires sont les principaux points de négociations.

Les travailleurs sauront seulement lors de l'assemblée générale si la direction syndicale recommande ou non la proposition. L'assemblée commence à 17 h 30.

Le porte-parole de Bombardier-Transport, Marc Laforge, soutient que les nouvelles offres sont réalistes.

La précédente offre de l'employeur a été massivement rejetée à près de 90 % par les syndiqués le 22 novembre.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook