Béluga : l'hécatombe se poursuit

La carcasse d'un autre bébé béluga a été retrouvée sur une place de l'Anse-au-Persil entre Rivière-du-Loup et Cacouna. Jusqu'à maintenant, 17 bélugas bébés, 1 juvénile et 3 adultes ont déjà été retrouvés sans vie en 2012.

L'état de décomposition avancée laisse croire que la mort du jeune mammifère remonte à plusieurs semaines. Les tissus prélevés n'ont donc pas pu être analysés.

Une mère béluga et son veau Une mère béluga et son veau (archives)

La mort de nombreux veaux cet été préoccupe particulièrement les scientifiques qui surveillent le troupeau de bélugas. Les biologistes n'arrivent pas à déterminer la cause de cette vague de mortalité.

Les chercheurs de l'Institut Maurice-Lamontagne de Mont-Joli croient toutefois que la présence dans le fleuve d'algues produisant des neurotoxines, notamment la saxitoxine, pourrait perturber la mère ou même la tuer, ce qui condamnerait le bébé béluga.

En 2008, la prolifération en une vaste marée rouge d'une algue toxique, Alexandrium tamarense, qui produit notamment la saxitoxine, a entraîné la mort d'une dizaine de bélugas, d'une cinquantaine de phoques et de milliers d'oiseaux.

Aucune marée toxique n'a été repérée dans le fleuve cet été, mais les chercheurs pensent tout de même que de plus petites concentrations d'algues toxiques sont présentes, ici et là, dans l'estuaire et dans le golfe.

Le troupeau de bélugas du Saint-Laurent, une espèce considérée comme menacée, compterait entre 1000 et 1500 individus. Un recensement de la population serait prévu pour 2013.

En complément