Élections municipales : limiter le nombre de mandats

Élections municipales 2011 Élections municipales 2011  Photo :  ml

Les maires et les conseillers qui sont élus pour des mandats successifs sont un obstacle à une plus grande participation des femmes sur la scène politique municipale. C'est ce que croit Gaétane Corriveau, du Centre de Développement femmes et gouvernance.

Mme Corriveau unit sa voix à ceux qui réclament un changement à la loi électorale du Québec.

Elle considère que si la loi limitait l'exercice du pouvoir à deux ou trois mandats, les femmes auraient moins de difficulté à y trouver leur place.

« Lorsque le siège est occupé d'élection en élection par la même personne, dit-elle, c'est très difficile de la déloger ».

Gaétane Corriveau considère que cette situation contribue à priver les communautés de talents qui pourraient bénéficier à la communauté.

Le nouveau gouvernement du parti québécois souhaite limiter le nombre de mandats des maires, mais seulement pour les villes de 5000 habitants et plus. Il n'a jamais été question jusqu'ici d'adopter une telle mesure pour les plus petites municipalités.

Le centre de Développement femmes et gouvernance tient à Rimouski depuis jeudi une école Femmes et démocratie pour préparer d'éventuelles candidates à l'élection municipale de novembre 2013.