Des pourparlers fructueux

Les quelque 200 employés des trois liaisons de la Société des traversiers du Québec (STQ), représentés par la CSN, accueillent favorablement l'entente de principe sur les clauses non salariales.

Jusqu'à maintenant, les employés syndiqués de la Société des traversiers du Québec, représentés par la CSN, sont satisfaits des résultats des négociations.

Camille-Marcoux Le traversier Camille-Marcoux (archives)  Photo :  Société des traversiers du Québec

L'entente comprend une amélioration des horaires et des droits des salariés à statut précaire. Les discussions ne sont toutefois pas terminées.

Le porte-parole syndical, Luc Desjardins, explique que si le gouvernement souhaite vraiment obtenir une entente au cours des prochaines semaines avec l'ensemble des travailleurs du front commun, il devra aussi conclure une entente sur les clauses non salariales avec les travailleurs de la santé.

Par ailleurs, les travailleurs de la STQ espèrent toujours obtenir une augmentation salariale de 11,25 % sur trois ans comme le réclament les 475 000 autres employés du secteur public.

La Soicété des traversiers du Québec exploite les services de traversier de Tadoussac/Baie-Sainte-Catherine, Matane/Côte-Nord et Québec/Lévis.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook